AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur PCM Village, venez profiter du forum et du chat !
Derniers sujets
» Giro d'Italia
Aujourd'hui à 6:45 par Kwiato

» Classiques canadiennes
Aujourd'hui à 0:42 par Ranran

» Vuelta a España
Hier à 22:06 par Vino1

» Giro d'Italia 2018
Hier à 21:31 par Nibalou

» Une saison fantastique
Hier à 20:19 par Nautilus

» UCI Europe Tour
Hier à 18:56 par Cheng Ji

» Topic jeux vidéo
Hier à 18:22 par paul08160

» Victoires 2018 en images
Hier à 18:14 par Joaquim59

» [Récit du mois *] [FM18] Les Cousins
Hier à 13:42 par Cheng Ji

Sondage
Qui va remporter le Giro d'Italia 2018 ?
Fabio Aru
8%
 8% [ 3 ]
Esteban Chaves
8%
 8% [ 3 ]
Tom Dumoulin
26%
 26% [ 10 ]
Chris Froome
13%
 13% [ 5 ]
Miguel Angel Lopez
0%
 0% [ 0 ]
Louis Meintjes
3%
 3% [ 1 ]
Thibaut Pinot
29%
 29% [ 11 ]
Domenico Pozzovivo
0%
 0% [ 0 ]
Simon Yates
13%
 13% [ 5 ]
Total des votes : 38
Meilleurs posteurs
Cheng Ji
 
anthomenchov
 
betancur214
 
Pierre80500
 
Jésus de Nazareth
 
LeSuisse
 
Kwiato
 
Eber
 
Joaquim59
 
Petersagan22
 

Partagez | 
 

 [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le_Coq

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    Mer 16 Mai 2018 - 18:56

Eber a écrit:
Tu le postes aussi sur LG ? :hap:

Caleb en forme ! Cool

Yes !
Ewan pas mal de bonne augure avant MSR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    Mer 16 Mai 2018 - 18:56



    HISTORIQUE DE LA COURSE

  • Création (éditions) : 1966 (52 éditions)
  • Pays : Italie
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Nairo QUINTANA


    DIFFÉRENTS MAILLOTS

  • Maillot de leader
  • Maillot du meilleur sprinteur
  • Maillot du meilleur grimpeur
  • Maillot du meilleur jeune


    COUREUR LE PLUS TITRES

  • Roger DE VLAEMINCK | 6 victoires (1972, 1973, 1974, 1975, 1976 et 1977)

[sep][/sep]


COMPOSITION : Philippe GILBERT ; Yves LAMPAERT ; Maximiliano RICHEZE ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA ; Petr VAKOC ; Elia VIVIANI
OBJECTIFS : victoire(s) d'étape(s)

Tirreno - Adriatico, la course des deux mers, est l'autre course de préparation à Milan-San-Remo avec Paris-Nice. Parcours vallonné, étape de montagne à très haute altitude, étape pour sprinteurs, le parcours est varié et offre de multiples terrains aux différents coureurs pour s'exprimer. Cette année une grosse étape de montagne est prévue ainsi que deux étapes vallonnées difficile pour terminer par un traditionnel contre-la-montre. Cette année un gros plateau est présent sur Paris-Nice ce qui réduit celui-ci : les favoris à la victoire finale se nomme Romain Bardet (ALM), Fabio Aru (UAE), Rigoberto Uran (EFD) ou encore Simon Yates (MTS). Il ne faut pas oublier non plus les outsiders que sont Wilco Keldermann (SUN) mais aussi Jakob Fuglsang (AST), Domenico Pozzovivo (TBM) ou Louis Meintjes (DDD). Le champion du monde, Peter Sagan (BOH) viendra pour remporter des étapes tout comme Elia Viviani (QST), Alexander Kristoff (UAE), Michal Kwiatkowski (SKY).
1ère étape | Lido di Camaiore (22km ; CLM/Equipes) | Favoris :
Quick-Step ; Sunweb ; Michelton-Scott

Comme à son habitude, Tirreno débute par un contre-la-montre par équipes, tout plat long de vingt-cinq kilomètres qui ne devrait malgré tout pas creuser d'écarts significatifs entre les favoris. La première grosse équipe à partir est la Michelton-Scott, spécialiste de l'exercice. Les australiens emmené par Daryl Impey (MTS) et Jack Bauer (MTS) réalise un temps canon et s'installe très vite en tête. Les Katusha de Tony Martin (KAT) vont même buter sur ce temps, et ce pour quelques centièmes. Les AG2R de Romain Bardet (ALM), eux, limite très bien la casse et termine à quatorze secondes des australiens. L'équipe championne du monde de l'exercice, Sunweb, fini quant à elle à une dizaine de secondes. Ce temps des australiens sera battu par la BMC, spécialiste de l'épreuve qui améliore la marque pour neuf secondes. Autre favori, la Quick Step, ne parvient pas à réaliser un chrono transcendant et termine à trente cinq secondes. La UAE Team Emirates de Fabio Aru (UAE) est dans un mauvais jour et débourse déjà 1'10" sur les américains, qui seront finalement battu sur le fil par la Team Sky, qui les déloge pour neuf secondes et offre le maillot bleu à Ian Stannard (SKY).

CLASSEMENT DE L’ÉTAPE :

1 | Team Sky | les 22km en 28'01"
2 | BMC Racing Team | à 9"
3 | Michelton - Scott | à 20"
4 | Katusha - Alpecin | à m.t
5 | Team Sunweb | à 29"

CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE :

1 | Ian STANNARD (SKY) | en 28'01"
2 | Vasil KIRYIENKA (SKY) | à 0"
3 | Jonathan CASTROVIEJO (SKY) | à 0"

[sep][/sep]

2ème étape | Camaoire - Pomarance (228km) | Favoris :
Romain BARDET (ALM) ; Fabio ARU (UAE) ; Michael KWIATKOWSKI (SKY)

Deuxième étape et déjà une arrivée au sommet du côté de Pomarance. Même si le final n'est pas si dur qu'il n'y paraît, il pourrait déjà creuser quelques écarts chez les favoris. L'étape étant longue ce ne sont pas moins de treize coureurs qui prennent la fuite. Parmi eux Petr Vakoc (QST) le plus à même de s'imposer si le groupe de tête va au bout. La Sky défend le maillot bleu et ne laisse pas plus de quatre minutes aux fuyards. A l'arrière, Domenico Pozzovivo (TBM), Peter Sagan (BOH) mais surtout Romain Bardet (ALM) sont victimes d'une chute sans gravité. Devant Vakoc (QST) prouve qu'il est plus bien le meilleur de l'échappée quand la route se cabre, et prend les premiers points. Malheureusement pour lui et ses compères, les Dimension Data reviennent comme des balles et reprennent tout ce beau monde à cinquante kilomètres de la ligne. Une nouvelle chute survient alors avec celle de Tejay Van Garderen (BMC) et le leader, Ian Stannard (SKY). Petr Vakoc (QST) qui a réintégrer le peloton, continue tout de même à jouer les points de la montagne, et se retrouve même seul en tête au pied de la dernière difficulté. Malheureusement le tchèque est repris par une attaque de Diego Ulissi (UAE). Mais l'italien ne fera pas long feu et l'étape se joue par un sprint en petit comité. Romain Bardet (ALM) joue parfaitement le coup, et sort de la roue de Rigoberto Uran (EFD) au bon moment pour triompher ! Le français devance le colombien et Kwiatkowski (SKY), nouveau leader de l'épreuve.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Romain BARDET (ALM) | les 228km en 5h14'05"
2 | Rigoberto URAN (EFD) | à 0"
3 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | à 0"
4 | Philippe GILBERT (QST) | à 0"
5 | Jakob FUGLSANG (AST) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE

1 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | en 4h42'04"
2 | Vasil KIRYIENKA (SKY) | à 4"
3 | Tejay VAN GARDEREN (BMC) | à 15"

[sep][/sep]

3ème étape | Monterotondo Marittimo - Montalto di Castro (200km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Elia VIVIANI (QST) ; Alexander Kristoff (UAE)

Etape de plaine aujourd'hui pour les coureurs du Tirreno. Deux cent kilomètres sont encore au programme, avec un parcours vallonnée dans une première partie, avant de retrouver du plat dans la seconde. Et c'est une énorme échappée qui se développe : vingt-et-un coureurs sont présents à l'avant ! Elle compte dans ses rang trois Bardiani, trois BMC ou encore trois Lotto-Jumbo ! Les Sunweb, eux, ne sont pas très friand à l'idée de voir une telle échappée se développer et font le forcing alors que dans le peloton, une chute envoie à terre Diego Ulissi (UAE) et Tiesj Benoot (LTS) notamment. Le rythme effréné mené par les Sunweb ne dure qu'un temps, ce qui permet même le développement de l'attaque de Petr Vakoc (QST), qui rejoint le groupe de tête, qui possède alors plus de trois minutes d'avance. Un groupe aussi conséquent favorise la bonne entente, alors que derrière le rythme est totalement fou si bien qu'il ne reste plus que trente cinq coureurs dans le peloton principal à soixante kilomètres de l'arrivée ! Elia Viviani (QST) et Alexander Kristoff (UAE) sont lâché notamment ! L'allure dingue condamne finalement l'échappée reprise à vingt kilomètres de la ligne par ce qui reste du peloton. Les sprinteurs émoussés et en manque total de train, se font avoir par les puncheurs et nous assistons à un duel Gilbert (QST) - Kwiatkowski (SKY) pour la gagne. Le belge prend l'ascendant et s'impose devant le maillot bleu, qui va creuser l'écart sur ses poursuivants, et Roglic (TLJ), troisième d'un sprint si spécial.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Philippe GILBERT (QST) | les 200km en 4h22'15"
2 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | à 0"
3 | Primoz ROGLIC (TLJ) | à 0"
4 | Romain BARDET (ALM) | à 0"
5 | Rigoberto URAN (EFD) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | en 10h04'11"
2 | Vasil KIRYIENKA (SKY) | à 10"
3 | Tejay VAN GARDEREN (BMC) | à 21"

[sep][/sep]

4ème étape | Montalto di Castro - Terminillo (184km) | Favoris :
Romain BARDET (ALM) ; Domenico POZZOVIVO (TBM) ; Fabio ARU (UAE)

Première étape de montagne sur ce Tirreno avec une arrivée en haute altitude au Terminillo. L'étape est plutôt plate auparavant. Six hommes prennent la poudre d'escampette sans Petr Vakoc (QST) ce qui agace les Quick-Step qui se mettent à rouler, en vain, puisque les échappés prennent finalement le large. L'étape est plutot ennuyante, les Sky contrôlant le peloton toute la journée avant d'être aider dans les cinquante derniers kilomètres par les Sunweb et les Education First. Le groupe de tête ne possédera jamais plus de quatre minutes d'avance et arrivent au pied du Terminillo avec deux minutes d'avance. Fabio Felline (TFS) est le premier homme fort à attaquer. Mais l'italien se fait rapidement remettre dans le rang par les Sunweb toujours aussi imposant collectivement, qui reprennent les échappées à huit kilomètres du but. Il faudra attendre les trois derniers kilomètres pour voir un favori bougé : Romain Bardet (ALM) place une attaque bien suivi par sept hommes, sept favoris. Mais alors que son équipe a accomplit un travail magnifique, Wilco Keldermann (SUN) est le premier à craquer. Suive Fabio Felline (TFS) puis Tejay Van Garderen (BMC). Michal Kwiatkowski (SKY), lui, part à contre temps et ramasse les coureurs lâchés par le tempo de Bardet (ALM), qui est supersonique ! Le français décroche Uran (EFD) de sa roue, qui laisse alors un trou de dix mètres à Fabio Aru (UAE) et Louis Meintjes (DDD) que les deux ne peuvent boucher. Mais dans le dernier kilomètre, Bardet (ALM) craque quelque peu et les deux hommes reviennent dans sa roue. La victoire va se jouer entre les trois grimpeurs, et Bardet (ALM), plus malin, s'impose pour la deuxième fois en quatre étapes ! Derrière les écarts sont déjà importants hormis pour Simon Yates (MTS) qui débourse seulement dix neuf secondes. Rigoberto Uran (EFD) est lui relégué à quarante huit secondes alors que le groupe Kwiatkowski (SKY) perd plus de deux minutes. Romain Bardet (ALM) se pare de bleu avec un matelas confortable.
CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Romain BARDET (ALM) | les 184km en 4h59'06"
2 | Fabio ARU (UAE) | à 0"
3 | Louis MEINTJES (DDD) | à 0"
4 | Simon YATES (MTS) | à 19"
5 | Rigoberto URAN (EFD) | à 48"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Romain BARDET (ALM) | en 15h03'45"
2 | Simon YATES (MTS) | à 25"
3 | Fabio ARU (UAE) | à 1'00"

[sep][/sep]

5ème étape | Rieti - Fermo (215km) | Favoris :
Romain BARDET (ALM) ; Michal KWIATKOWSKI (SKY) ; Philippe GILBERT (QST)

Cette étape s'annonce compliquée avec beaucoup de montées et descentes au cours de la journée et une arrivée terrible du côte de Fermo. Très longue cette étape n'effraie pas sept hommes qui attaquent dès le début de l'étape et forme l'échappée du jour : Petr Vakoc (QST), porteur du maillot du meilleur grimpeur, en fait partie. La première partie de l'étape est très longue, le peloton contrôlant l'échappée par l'intermédiaire des AG2R, des Michelton Scott et des Education First. Et bizarrement même si personne n'est dangereux au général devant, l'échappée est maintenu à deux minutes pas plus. ce n'est finalement qu'à une centaine de kilomètres de l'arrivée que l'avance dépasse les trois minutes. Petr Vakoc (QST) lui s'assure le gain du maillot vert du meilleur grimpeur en passant en tête des différents grimpeur de la journée. Le tchèque décroche même ses compagnons de route, qui sont repris par le peloton, et continue son aventure seul. Mais celle-ci sera de courte durée puisque le peloton des favoris, réduits à une trentaine de coureurs, revient sur ses talons à dix kilomètres de la ligne. Dans le final un groupe de sept coureurs se détache : Bardet (ALM), le leader, Meintjes (DDD), Aru (UAE), Roglic (TLJ), Felline (TFS), Soler (MOV) et Formolo (BOH). Manquent à l'appel, le second du général, Adam Yates (MTS), alors Bardet (ALM) roule pour creuser l'écart. Le final tortueux permet aux sept hommes de se disputer la victoire. A ce jeu-là, Primoz Roglic (TLJ) est le plus fort de ce groupe. Le slovène lance de très loin et résiste a Bardet (ALM) et Meintjes (DDD) pour s'imposer. Yates (MTS) arrive vingt-neuf secondes après et permet au leader Bardet (ALM) de prendre une minute d'avance sur lui.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Primoz ROGLIC (TLJ) | les 215km en 5h08'51"
2 | Romain BARDET (ALM) | à 0"
3 | Louis MEINTJES (DDD) | à 0"
4 | Fabio FELLINE (TFS) | à 0"
5 | Fabio ARU (UAE) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Romain BARDET (ALM) | en 20h12'26"
2 | Simon YATES (MTS) | à 1'00"
3 | Fabio ARU (UAE) | à 1'06"

[sep][/sep]

6ème étape | Ascoli Piceno - Civitanova Marche (167km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Elia VIVIANI (QST) ; John DEGENKOLB (TFS)

Retour au calme avec cette étape de plat et avant le chrono final de demain. Malgré un profil un peu accidenté dans le premier tiers de course, la victoire devrait se jouer au sprint. Sous une petite pluie, neuf coureurs s'échappent donc le champion de République Tchèque, Zdenek Stybar (QST). Cette échappée sera sous contrôle par les AG2R, les Bora et les UAE Team Emirates qui imposent le tempo du peloton. Mais comme la veille l'échappée ne parvient pas à creuser l'écart et celui-ci n'augmente pas au dessus des trois minutes. Cet écart ne va jamais augmenter tout au long de la course, mais à trente kilomètres de la ligne, l'avance des fuyards est encore la même ! Andersen (SUN) panique un peu et place une première offensive à vingt kilomètres du but, ce qui a pour effet de désorganiser le groupe et ainsi de leur faire perdre des secondes précieuses. A dix kilomètres de la ligne, se profile une dernière côte pour les échappés, qui ont encore une minute d'avance. C'est à ce moment là que Zdenek Stybar (QST) place son offensive. Le tchèque décroche tout le monde de sa roue et part vers la victoire. Il ne sera jamais inquiéter même si c'est le peloton finit sur ses talons, et il l'emporte. Sagan (BOH) règle le peloton devant Degenkolb (TFS), alors que Bardet (ALM) garde son paletot de leader.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Zdenek STYBAR (QST) | les 167km en 3h46'25"
2 | Peter SAGAN (BOH) | à 0"
3 | John DEGENKOLB (TFS) | à 0"
4 | Louis MEINTJES (DDD) | à 0"
5 | Simon YATES (MTS) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Romain BARDET (ALM) | en 23h58'51"
2 | Simon YATES (MTS) | à 1'00"
3 | Fabio ARU (UAE) | à 1'06"

[sep][/sep]

7ème étape | San Benedetto del Tronto (9km) | Favoris :
Michal KWIATKOWSKI (SKY) ; Primoz ROGLIC (TLJ) ; Tony MARTIN (KAT)

Pour clôturer ce Tirreno un traditionnel contre-la-montre de neuf kilomètres tout plat qui devrait être favorable aux spécialistes. Yves Lampaert (QST) étant un des derniers au général est un des premiers à partir, et pendant longtemps le temps du champion de Belgique est celui-ci de référence. Mullen (TFS), Van Baarle (SKY) se casse les dents dessus. Il sera finalement battu de sept secondes par Stefan Küng (BMC), qu ne restera pas longtemps en tête puisque Phinney (EFD) le déloge rapidement. Le temps de l'américain est difficile à battre et personne ne parvient à s'en rapprocher pendant un temps totu du moins puisque la surprise Jérémy Roy (FDJ) prend les commandes pour deux petites secondes. Mais une machine à rouler allemande arrive : Tony Martin (KAT). Malheureusement pour lui le champion d'Allemagne échoue pour quelques centièmes sur le temps du français ! Petit à petit c'est au tour des leaders de s'élancer. Et le temps du français tiens toujours malgré le passage de Primoz Roglic (TLJ) sur la ligne. La victoire est donc pour Jérémy Roy (FDJ) alors que derrière Bardet (ALM) n'est pas inquiéter ni par Yates (MTS) ni Aru (UAE), qui chipe tout de même la deuxième place au britannique. Romain Bardet (ALM) remporte donc Tirreno - Adriatico 2018, avec en prime le maillot de meilleur sprinteur. Petr Vakoc (QST) à mis à profit ses échappées pour être le meilleur grimpeur de l'édition. Marc Soler (MOV) est lui le meilleur jeune de l'épreuve alors que la BMC est la meilleure équipe.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Jérémy ROY (FDJ) | les 9km en 12'08"
2 | Tony MARTIN (KAT) | à 0"
3 | Primoz ROGLIC (TLJ) | à 1"
4 | Patrick BEVIN (BMC) | à 2"
5 | Stefan KÜNG (BMC) | à 3"

CLASSEMENT GENERAL FINAL

1 | Romain BARDET (ALM) | en 23h58'51"
2 | Fabio ARU (UAE) | à 1'04"
3 | Simon YATES (MTS) | à 1'10"
4 | Louis MEINTJES (DDD) | à 1'17"
5 | Tejay VAN GARDEREN (BMC) | à 2'12"
6 | Fabio FELLINE (TFS) | à 2'17"
7 | Primoz ROGLIC (TLJ) | à 2'18"
8 | Rigoberto URAN (EFD) | à 2'49"
9 | Wilco KELDERMANN (SUN) | à 3'01"
10 | Domenico POZZOVIVO (TBM) | à 3'02"

VAINQUEURS D'ETAPES

  • 1ère étape : Team Sky
  • 2ème étape : Romain BARDET (ALM)
  • 3ème étape : Philippe GILBERT (QST)
  • 4ème étape : Romain BARDET (ALM)
  • 5ème étape : Primoz ROGLIC (TLJ)
  • 6ème étape : Zdenek STYBAR (QST)
  • 7ème étape : Jérémy ROY (FDJ)


MAILLOTS DISTINCTIFS

  • Meilleur sprinteur : Romain BARDET (ALM)
  • Meilleur grimpeur : Petr VAKOC (QST)
  • Meilleur jeune : Marc SOLER (MOV)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber

avatar

Messages : 13955
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 26
Localisation : Dans sa roue

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    Mer 16 Mai 2018 - 20:06

Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

____________________________________________________________________________________________________


Hamster du forum ≧◔◡◔≦
Ligue 2017 : Manager d'ORICA-Scott (Équipe)
Rivals Manager 2018 : 4211 points (Équipe)
Awards / Trophées 2017 : Le plus bel avatar / Le Pendu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

Eber a écrit:
Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

Merci mais Kwiatek n'est plus dans mon équipe l.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    Jeu 17 Mai 2018 - 22:14



HISTORIQUE DE LA COURSE

  • Création (éditions) : 1907 (108 éditions)
  • Pays : Italie
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Michal KWIATKOWSKI



  • COUREUR LE PLUS TITRE

  • Eddy MERCKX 7 victoires | (1966, 1967, 1969, 1971, 1972, 1975 et 1976)

[sep][/sep]


COMPOSITION : Fernando GAVIRIA ; Philippe GILBERT (L) ; Yves LAMPAERT; Michael MORKOV ; Maximiliano RICHEZE ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA ; Elia VIVIANI (S)
Milan-San-Remo c'est la première grande classique de la saison, mais surtout la plus longue : près de trois cent kilomètres. Un parcours mythique avec une première partie de parcours plate qui va mener les coureurs jusqu'au sommet du Passo del Turchino. Là le peloton va plonger dans la descente de celui-ci pour se retrouver sur le bord de mer avant d'attaquer les Capis, les petites côtes qui ont fait la légende de Milan-San-Remo. La Cipressa peut éliminer quelques sprinteurs si celle-ci est grimpée rapidement. Puis un final dans le Poggio, mythique, avant de plonger vers la Via Roma où la victoire peut se jouer en petit groupe, mais aussi pour un homme seul et enfin pour un sprint massif. Faculté de récupération mais aussi endurance et malice sont les qualités pour remporter cette course. Peter Sagan (BOH) lui a toutes ses qualités mais n'est s'est jamais imposé. Il revient cette année pour enfin l'emporter ! Il aura fort à faire face aux autres sprinteurs que sont Arnaud Demare (FDJ), André Greipel (LTS), Marcel Kittel (KAT) ou encore Caleb Ewan (MTS). Le tenant du titre Michal Kwiatkowski (SKY) aura également sa carte à jouer tout comme les belges Greg Van Avermaet (BMC) et Philippe Gilbert (QST).
Milan - San-Remo (292km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Arnaud DEMARE (FDJ) ; Greg VAN AVERMAET (BMC)


Un grand soleil accompagne les coureurs au départ de Milan. Six hommes décident alors de tenter l'aventure sous l'initiative de Damiano Cunego (NIP). Le petit prince emmène avec lui Haga (SUN), Beppu (TFS), Senni (BAR), Tanguy Turgis (VIT) et Pacioni (WIL). On peut noter la présence de nombreux coureurs des équipes invitées qui veulent montrer le maillot à l'avant sur cette superbe course. Le parcours étant long, l'échappée n'a aucun mal à prendre de nombreuses minutes d'avance sur le peloton : sept minutes au maximum alors que les Groupama FDJ et les Lotto - Soudal ont pris les commandes du peloton où le beau temps rend la journée moins dure qu'elle n'aurait pu l'être. Alors que les coureurs ont déjà effectués une centaine de kilomètre, il arrive au pied du Turchino, col de vingt quatre kilomètres mais avec seulement un pourcentage moyen de 1,4%. Les échappées y perdent deux minutes et basculent donc dans la descente avec encore cinq minutes d'avance. Ils y retrouvent alors les bords de la Mer Méditerranée. Dans le peloton qui entame la descente une chute envoie à terre de nombreux outsiders : Marcel Kittel (KAT), Dylan Groenewegen (TLJ), Tim Wellens (LTS), Edward Theuns (SUN) ou encore Mark Cavendish (DDD) sont projetés au sol. Mais bien épauler par tous leurs équipiers ils réussissent non sans mal à réintégrer le peloton. Le long de la mer, les échappées perdent logiquement du temps sur ces longues ligne droite, la faute a la FDJ qui accélère le rythme. Si bien qu'au cap des deux cent kilomètres parcourus l'avance des fuyards n'est plus que de trois minutes. Bientôt l'équipe française reçoit l'aide des Michelton Scott qui eux remettent encore plus de rythme. Puis se mêlent à la poursuite les Lotto Jumbo et les BMC, alors qu'arrive les premiers petits capis, qui sont passés sans mal par tout le monde, mais les échappées commencent à tirer la langue et leur avance diminue logiquement passant sous les deux minutes à moins de cinquante kilomètres de la ligne. Se profile alors la Cipressa : la bataille est très rude avant ce capi pour se placer. La Quick-Step mènent un train d'enfer, lâchant Gaviria (QST), totalement à cours de forme. La Cipressa est montée très rapidement notamment par les Sky qui veulent éliminer des sprinteurs, en vain. Les échappées sont alors repris, avalé par le peloton avant le Poggio où le rythme est dingue. Les Quick-Step ont plusieurs cartes en mains et roulent pour placer leurs leaders, tous comme les BMC pour Greg Van Avermaet (BMC). Les coureurs arrivent dans le Poggio à une allure folle sous l'impulsion de Zdenek Stybar (QST). Le tchèque à dans sa roue Gilbert (QST) et Viviani (QST). Il mène un rythme jusqu'à l'attaque de Philippe Gilbert (QST) ! Le belge place une attaque surpuissante mais est repris par Peter Sagan (BOH) dans la descente. Les deux hommes se regardent et se font reprendre par les sprinteurs sous la flamme rouge. Caleb Ewan (MTS) semble bien parti pour l'emporter mais c'est John Degenkolb (TFS) qui déboule côté gauche de la route et l'emporte pour la seconde fois sur la course italienne ! C'est une renaissance pour l'allemand, après son grave accident d'il y a maintenant deux ans ! Il devance Sonny Colbrelli (TBM) et Elia Viviani (QST) qui a jouer sa carte une fois celle de Gilbert (QST) utilisée. Le top cinq est complété par Michal Kwiatkowski (SKY) et Philippe Gilbert (QST), hauteur d'une attaque pleine d'audace. Peter Sagan (BOH) à une nouvelle fois perdu Milan - San-Remo face à plus malin que lui dans le final.

CLASSEMENT FINAL

1 | John DEGENKOLB (TFS) | les 292km en 6h25'44"
2 | Sonny COLBRELLI (TBM) | à 0"
3 | Elia VIVIANI (QST) | à m.t
4 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | à m.t
5 | Philippe GILBERT (QST) | à m.t
6 | Peter SAGAN (BOH) | à m.t
7 | Tony MARTIN (KAT) | à m.t
8 | Oliver NAESEN (ALM) | à m.t
9 | Greg VAN AVERMAET (BMC) | à m.t
10 | Arnaud DEMARE (FDJ) | à m.t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber

avatar

Messages : 13955
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 26
Localisation : Dans sa roue

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    Jeu 17 Mai 2018 - 22:15

Le_Coq a écrit:
Eber a écrit:
Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

Merci mais Kwiatek n'est plus dans mon équipe l.

Ah oui au temps pour moi, c'est vrai l'habitude qu'il soit dans ton équipe ! Embarassed

____________________________________________________________________________________________________


Hamster du forum ≧◔◡◔≦
Ligue 2017 : Manager d'ORICA-Scott (Équipe)
Rivals Manager 2018 : 4211 points (Équipe)
Awards / Trophées 2017 : Le plus bel avatar / Le Pendu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera    

Revenir en haut Aller en bas
 
[PCM'17] - [Quick-Step] - La primavera
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Place des Artistes :: L'atelier Récits :: Récits PCM-
Sauter vers: