AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur PCM Village, venez profiter du forum et du chat !
Derniers sujets
Sondage
Le 30 septembre prochain, de quel pays sera le champion du monde ?
Afrique du Sud
0%
 0% [ 0 ]
Allemagne
4%
 4% [ 1 ]
Australie
0%
 0% [ 0 ]
Autriche
0%
 0% [ 0 ]
Belgique
7%
 7% [ 2 ]
Canada
0%
 0% [ 0 ]
Colombie
19%
 19% [ 5 ]
Danemark
0%
 0% [ 0 ]
Équateur
0%
 0% [ 0 ]
Espagne
19%
 19% [ 5 ]
États-Unis
0%
 0% [ 0 ]
France
30%
 30% [ 8 ]
Grande-Bretagne
4%
 4% [ 1 ]
Irlande
0%
 0% [ 0 ]
Italie
4%
 4% [ 1 ]
Kazakhstan
0%
 0% [ 0 ]
Luxembourg
0%
 0% [ 0 ]
Norvège
0%
 0% [ 0 ]
Nouvelle-Zélande
0%
 0% [ 0 ]
Pays-Bas
0%
 0% [ 0 ]
Pologne
0%
 0% [ 0 ]
Portugal
0%
 0% [ 0 ]
République tchèque
4%
 4% [ 1 ]
Russie
0%
 0% [ 0 ]
Slovaquie
7%
 7% [ 2 ]
Slovénie
4%
 4% [ 1 ]
Suisse
0%
 0% [ 0 ]
Un autre ?
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 27
Meilleurs posteurs
Cheng Ji
 
anthomenchov
 
betancur214
 
Pierre80500
 
LeSuisse
 
Jésus de Nazareth
 
Kwiato
 
Eber
 
Joaquim59
 
Petersagan22
 

Partagez | 
 

 [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Mer 16 Mai 2018 - 18:56

Eber a écrit:
Tu le postes aussi sur LG ? :hap:

Caleb en forme ! Cool

Yes !
Ewan pas mal de bonne augure avant MSR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Mer 16 Mai 2018 - 18:56



    HISTORIQUE DE LA COURSE

  • Création (éditions) : 1966 (52 éditions)
  • Pays : Italie
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Nairo QUINTANA


    DIFFÉRENTS MAILLOTS

  • Maillot de leader
  • Maillot du meilleur sprinteur
  • Maillot du meilleur grimpeur
  • Maillot du meilleur jeune


    COUREUR LE PLUS TITRES

  • Roger DE VLAEMINCK | 6 victoires (1972, 1973, 1974, 1975, 1976 et 1977)

[sep][/sep]


COMPOSITION : Philippe GILBERT ; Yves LAMPAERT ; Maximiliano RICHEZE ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA ; Petr VAKOC ; Elia VIVIANI
OBJECTIFS : victoire(s) d'étape(s)

Tirreno - Adriatico, la course des deux mers, est l'autre course de préparation à Milan-San-Remo avec Paris-Nice. Parcours vallonné, étape de montagne à très haute altitude, étape pour sprinteurs, le parcours est varié et offre de multiples terrains aux différents coureurs pour s'exprimer. Cette année une grosse étape de montagne est prévue ainsi que deux étapes vallonnées difficile pour terminer par un traditionnel contre-la-montre. Cette année un gros plateau est présent sur Paris-Nice ce qui réduit celui-ci : les favoris à la victoire finale se nomme Romain Bardet (ALM), Fabio Aru (UAE), Rigoberto Uran (EFD) ou encore Simon Yates (MTS). Il ne faut pas oublier non plus les outsiders que sont Wilco Keldermann (SUN) mais aussi Jakob Fuglsang (AST), Domenico Pozzovivo (TBM) ou Louis Meintjes (DDD). Le champion du monde, Peter Sagan (BOH) viendra pour remporter des étapes tout comme Elia Viviani (QST), Alexander Kristoff (UAE), Michal Kwiatkowski (SKY).
1ère étape | Lido di Camaiore (22km ; CLM/Equipes) | Favoris :
Quick-Step ; Sunweb ; Michelton-Scott

Comme à son habitude, Tirreno débute par un contre-la-montre par équipes, tout plat long de vingt-cinq kilomètres qui ne devrait malgré tout pas creuser d'écarts significatifs entre les favoris. La première grosse équipe à partir est la Michelton-Scott, spécialiste de l'exercice. Les australiens emmené par Daryl Impey (MTS) et Jack Bauer (MTS) réalise un temps canon et s'installe très vite en tête. Les Katusha de Tony Martin (KAT) vont même buter sur ce temps, et ce pour quelques centièmes. Les AG2R de Romain Bardet (ALM), eux, limite très bien la casse et termine à quatorze secondes des australiens. L'équipe championne du monde de l'exercice, Sunweb, fini quant à elle à une dizaine de secondes. Ce temps des australiens sera battu par la BMC, spécialiste de l'épreuve qui améliore la marque pour neuf secondes. Autre favori, la Quick Step, ne parvient pas à réaliser un chrono transcendant et termine à trente cinq secondes. La UAE Team Emirates de Fabio Aru (UAE) est dans un mauvais jour et débourse déjà 1'10" sur les américains, qui seront finalement battu sur le fil par la Team Sky, qui les déloge pour neuf secondes et offre le maillot bleu à Ian Stannard (SKY).

CLASSEMENT DE L’ÉTAPE :

1 | Team Sky | les 22km en 28'01"
2 | BMC Racing Team | à 9"
3 | Michelton - Scott | à 20"
4 | Katusha - Alpecin | à m.t
5 | Team Sunweb | à 29"

CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE :

1 | Ian STANNARD (SKY) | en 28'01"
2 | Vasil KIRYIENKA (SKY) | à 0"
3 | Jonathan CASTROVIEJO (SKY) | à 0"

[sep][/sep]

2ème étape | Camaoire - Pomarance (228km) | Favoris :
Romain BARDET (ALM) ; Fabio ARU (UAE) ; Michael KWIATKOWSKI (SKY)

Deuxième étape et déjà une arrivée au sommet du côté de Pomarance. Même si le final n'est pas si dur qu'il n'y paraît, il pourrait déjà creuser quelques écarts chez les favoris. L'étape étant longue ce ne sont pas moins de treize coureurs qui prennent la fuite. Parmi eux Petr Vakoc (QST) le plus à même de s'imposer si le groupe de tête va au bout. La Sky défend le maillot bleu et ne laisse pas plus de quatre minutes aux fuyards. A l'arrière, Domenico Pozzovivo (TBM), Peter Sagan (BOH) mais surtout Romain Bardet (ALM) sont victimes d'une chute sans gravité. Devant Vakoc (QST) prouve qu'il est plus bien le meilleur de l'échappée quand la route se cabre, et prend les premiers points. Malheureusement pour lui et ses compères, les Dimension Data reviennent comme des balles et reprennent tout ce beau monde à cinquante kilomètres de la ligne. Une nouvelle chute survient alors avec celle de Tejay Van Garderen (BMC) et le leader, Ian Stannard (SKY). Petr Vakoc (QST) qui a réintégrer le peloton, continue tout de même à jouer les points de la montagne, et se retrouve même seul en tête au pied de la dernière difficulté. Malheureusement le tchèque est repris par une attaque de Diego Ulissi (UAE). Mais l'italien ne fera pas long feu et l'étape se joue par un sprint en petit comité. Romain Bardet (ALM) joue parfaitement le coup, et sort de la roue de Rigoberto Uran (EFD) au bon moment pour triompher ! Le français devance le colombien et Kwiatkowski (SKY), nouveau leader de l'épreuve.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Romain BARDET (ALM) | les 228km en 5h14'05"
2 | Rigoberto URAN (EFD) | à 0"
3 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | à 0"
4 | Philippe GILBERT (QST) | à 0"
5 | Jakob FUGLSANG (AST) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE

1 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | en 4h42'04"
2 | Vasil KIRYIENKA (SKY) | à 4"
3 | Tejay VAN GARDEREN (BMC) | à 15"

[sep][/sep]

3ème étape | Monterotondo Marittimo - Montalto di Castro (200km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Elia VIVIANI (QST) ; Alexander Kristoff (UAE)

Etape de plaine aujourd'hui pour les coureurs du Tirreno. Deux cent kilomètres sont encore au programme, avec un parcours vallonnée dans une première partie, avant de retrouver du plat dans la seconde. Et c'est une énorme échappée qui se développe : vingt-et-un coureurs sont présents à l'avant ! Elle compte dans ses rang trois Bardiani, trois BMC ou encore trois Lotto-Jumbo ! Les Sunweb, eux, ne sont pas très friand à l'idée de voir une telle échappée se développer et font le forcing alors que dans le peloton, une chute envoie à terre Diego Ulissi (UAE) et Tiesj Benoot (LTS) notamment. Le rythme effréné mené par les Sunweb ne dure qu'un temps, ce qui permet même le développement de l'attaque de Petr Vakoc (QST), qui rejoint le groupe de tête, qui possède alors plus de trois minutes d'avance. Un groupe aussi conséquent favorise la bonne entente, alors que derrière le rythme est totalement fou si bien qu'il ne reste plus que trente cinq coureurs dans le peloton principal à soixante kilomètres de l'arrivée ! Elia Viviani (QST) et Alexander Kristoff (UAE) sont lâché notamment ! L'allure dingue condamne finalement l'échappée reprise à vingt kilomètres de la ligne par ce qui reste du peloton. Les sprinteurs émoussés et en manque total de train, se font avoir par les puncheurs et nous assistons à un duel Gilbert (QST) - Kwiatkowski (SKY) pour la gagne. Le belge prend l'ascendant et s'impose devant le maillot bleu, qui va creuser l'écart sur ses poursuivants, et Roglic (TLJ), troisième d'un sprint si spécial.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Philippe GILBERT (QST) | les 200km en 4h22'15"
2 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | à 0"
3 | Primoz ROGLIC (TLJ) | à 0"
4 | Romain BARDET (ALM) | à 0"
5 | Rigoberto URAN (EFD) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | en 10h04'11"
2 | Vasil KIRYIENKA (SKY) | à 10"
3 | Tejay VAN GARDEREN (BMC) | à 21"

[sep][/sep]

4ème étape | Montalto di Castro - Terminillo (184km) | Favoris :
Romain BARDET (ALM) ; Domenico POZZOVIVO (TBM) ; Fabio ARU (UAE)

Première étape de montagne sur ce Tirreno avec une arrivée en haute altitude au Terminillo. L'étape est plutôt plate auparavant. Six hommes prennent la poudre d'escampette sans Petr Vakoc (QST) ce qui agace les Quick-Step qui se mettent à rouler, en vain, puisque les échappés prennent finalement le large. L'étape est plutot ennuyante, les Sky contrôlant le peloton toute la journée avant d'être aider dans les cinquante derniers kilomètres par les Sunweb et les Education First. Le groupe de tête ne possédera jamais plus de quatre minutes d'avance et arrivent au pied du Terminillo avec deux minutes d'avance. Fabio Felline (TFS) est le premier homme fort à attaquer. Mais l'italien se fait rapidement remettre dans le rang par les Sunweb toujours aussi imposant collectivement, qui reprennent les échappées à huit kilomètres du but. Il faudra attendre les trois derniers kilomètres pour voir un favori bougé : Romain Bardet (ALM) place une attaque bien suivi par sept hommes, sept favoris. Mais alors que son équipe a accomplit un travail magnifique, Wilco Keldermann (SUN) est le premier à craquer. Suive Fabio Felline (TFS) puis Tejay Van Garderen (BMC). Michal Kwiatkowski (SKY), lui, part à contre temps et ramasse les coureurs lâchés par le tempo de Bardet (ALM), qui est supersonique ! Le français décroche Uran (EFD) de sa roue, qui laisse alors un trou de dix mètres à Fabio Aru (UAE) et Louis Meintjes (DDD) que les deux ne peuvent boucher. Mais dans le dernier kilomètre, Bardet (ALM) craque quelque peu et les deux hommes reviennent dans sa roue. La victoire va se jouer entre les trois grimpeurs, et Bardet (ALM), plus malin, s'impose pour la deuxième fois en quatre étapes ! Derrière les écarts sont déjà importants hormis pour Simon Yates (MTS) qui débourse seulement dix neuf secondes. Rigoberto Uran (EFD) est lui relégué à quarante huit secondes alors que le groupe Kwiatkowski (SKY) perd plus de deux minutes. Romain Bardet (ALM) se pare de bleu avec un matelas confortable.
CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Romain BARDET (ALM) | les 184km en 4h59'06"
2 | Fabio ARU (UAE) | à 0"
3 | Louis MEINTJES (DDD) | à 0"
4 | Simon YATES (MTS) | à 19"
5 | Rigoberto URAN (EFD) | à 48"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Romain BARDET (ALM) | en 15h03'45"
2 | Simon YATES (MTS) | à 25"
3 | Fabio ARU (UAE) | à 1'00"

[sep][/sep]

5ème étape | Rieti - Fermo (215km) | Favoris :
Romain BARDET (ALM) ; Michal KWIATKOWSKI (SKY) ; Philippe GILBERT (QST)

Cette étape s'annonce compliquée avec beaucoup de montées et descentes au cours de la journée et une arrivée terrible du côte de Fermo. Très longue cette étape n'effraie pas sept hommes qui attaquent dès le début de l'étape et forme l'échappée du jour : Petr Vakoc (QST), porteur du maillot du meilleur grimpeur, en fait partie. La première partie de l'étape est très longue, le peloton contrôlant l'échappée par l'intermédiaire des AG2R, des Michelton Scott et des Education First. Et bizarrement même si personne n'est dangereux au général devant, l'échappée est maintenu à deux minutes pas plus. ce n'est finalement qu'à une centaine de kilomètres de l'arrivée que l'avance dépasse les trois minutes. Petr Vakoc (QST) lui s'assure le gain du maillot vert du meilleur grimpeur en passant en tête des différents grimpeur de la journée. Le tchèque décroche même ses compagnons de route, qui sont repris par le peloton, et continue son aventure seul. Mais celle-ci sera de courte durée puisque le peloton des favoris, réduits à une trentaine de coureurs, revient sur ses talons à dix kilomètres de la ligne. Dans le final un groupe de sept coureurs se détache : Bardet (ALM), le leader, Meintjes (DDD), Aru (UAE), Roglic (TLJ), Felline (TFS), Soler (MOV) et Formolo (BOH). Manquent à l'appel, le second du général, Adam Yates (MTS), alors Bardet (ALM) roule pour creuser l'écart. Le final tortueux permet aux sept hommes de se disputer la victoire. A ce jeu-là, Primoz Roglic (TLJ) est le plus fort de ce groupe. Le slovène lance de très loin et résiste a Bardet (ALM) et Meintjes (DDD) pour s'imposer. Yates (MTS) arrive vingt-neuf secondes après et permet au leader Bardet (ALM) de prendre une minute d'avance sur lui.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Primoz ROGLIC (TLJ) | les 215km en 5h08'51"
2 | Romain BARDET (ALM) | à 0"
3 | Louis MEINTJES (DDD) | à 0"
4 | Fabio FELLINE (TFS) | à 0"
5 | Fabio ARU (UAE) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Romain BARDET (ALM) | en 20h12'26"
2 | Simon YATES (MTS) | à 1'00"
3 | Fabio ARU (UAE) | à 1'06"

[sep][/sep]

6ème étape | Ascoli Piceno - Civitanova Marche (167km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Elia VIVIANI (QST) ; John DEGENKOLB (TFS)

Retour au calme avec cette étape de plat et avant le chrono final de demain. Malgré un profil un peu accidenté dans le premier tiers de course, la victoire devrait se jouer au sprint. Sous une petite pluie, neuf coureurs s'échappent donc le champion de République Tchèque, Zdenek Stybar (QST). Cette échappée sera sous contrôle par les AG2R, les Bora et les UAE Team Emirates qui imposent le tempo du peloton. Mais comme la veille l'échappée ne parvient pas à creuser l'écart et celui-ci n'augmente pas au dessus des trois minutes. Cet écart ne va jamais augmenter tout au long de la course, mais à trente kilomètres de la ligne, l'avance des fuyards est encore la même ! Andersen (SUN) panique un peu et place une première offensive à vingt kilomètres du but, ce qui a pour effet de désorganiser le groupe et ainsi de leur faire perdre des secondes précieuses. A dix kilomètres de la ligne, se profile une dernière côte pour les échappés, qui ont encore une minute d'avance. C'est à ce moment là que Zdenek Stybar (QST) place son offensive. Le tchèque décroche tout le monde de sa roue et part vers la victoire. Il ne sera jamais inquiéter même si c'est le peloton finit sur ses talons, et il l'emporte. Sagan (BOH) règle le peloton devant Degenkolb (TFS), alors que Bardet (ALM) garde son paletot de leader.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Zdenek STYBAR (QST) | les 167km en 3h46'25"
2 | Peter SAGAN (BOH) | à 0"
3 | John DEGENKOLB (TFS) | à 0"
4 | Louis MEINTJES (DDD) | à 0"
5 | Simon YATES (MTS) | à 0"

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE :

1 | Romain BARDET (ALM) | en 23h58'51"
2 | Simon YATES (MTS) | à 1'00"
3 | Fabio ARU (UAE) | à 1'06"

[sep][/sep]

7ème étape | San Benedetto del Tronto (9km) | Favoris :
Michal KWIATKOWSKI (SKY) ; Primoz ROGLIC (TLJ) ; Tony MARTIN (KAT)

Pour clôturer ce Tirreno un traditionnel contre-la-montre de neuf kilomètres tout plat qui devrait être favorable aux spécialistes. Yves Lampaert (QST) étant un des derniers au général est un des premiers à partir, et pendant longtemps le temps du champion de Belgique est celui-ci de référence. Mullen (TFS), Van Baarle (SKY) se casse les dents dessus. Il sera finalement battu de sept secondes par Stefan Küng (BMC), qu ne restera pas longtemps en tête puisque Phinney (EFD) le déloge rapidement. Le temps de l'américain est difficile à battre et personne ne parvient à s'en rapprocher pendant un temps totu du moins puisque la surprise Jérémy Roy (FDJ) prend les commandes pour deux petites secondes. Mais une machine à rouler allemande arrive : Tony Martin (KAT). Malheureusement pour lui le champion d'Allemagne échoue pour quelques centièmes sur le temps du français ! Petit à petit c'est au tour des leaders de s'élancer. Et le temps du français tiens toujours malgré le passage de Primoz Roglic (TLJ) sur la ligne. La victoire est donc pour Jérémy Roy (FDJ) alors que derrière Bardet (ALM) n'est pas inquiéter ni par Yates (MTS) ni Aru (UAE), qui chipe tout de même la deuxième place au britannique. Romain Bardet (ALM) remporte donc Tirreno - Adriatico 2018, avec en prime le maillot de meilleur sprinteur. Petr Vakoc (QST) à mis à profit ses échappées pour être le meilleur grimpeur de l'édition. Marc Soler (MOV) est lui le meilleur jeune de l'épreuve alors que la BMC est la meilleure équipe.

CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1 | Jérémy ROY (FDJ) | les 9km en 12'08"
2 | Tony MARTIN (KAT) | à 0"
3 | Primoz ROGLIC (TLJ) | à 1"
4 | Patrick BEVIN (BMC) | à 2"
5 | Stefan KÜNG (BMC) | à 3"

CLASSEMENT GENERAL FINAL

1 | Romain BARDET (ALM) | en 23h58'51"
2 | Fabio ARU (UAE) | à 1'04"
3 | Simon YATES (MTS) | à 1'10"
4 | Louis MEINTJES (DDD) | à 1'17"
5 | Tejay VAN GARDEREN (BMC) | à 2'12"
6 | Fabio FELLINE (TFS) | à 2'17"
7 | Primoz ROGLIC (TLJ) | à 2'18"
8 | Rigoberto URAN (EFD) | à 2'49"
9 | Wilco KELDERMANN (SUN) | à 3'01"
10 | Domenico POZZOVIVO (TBM) | à 3'02"

VAINQUEURS D'ETAPES

  • 1ère étape : Team Sky
  • 2ème étape : Romain BARDET (ALM)
  • 3ème étape : Philippe GILBERT (QST)
  • 4ème étape : Romain BARDET (ALM)
  • 5ème étape : Primoz ROGLIC (TLJ)
  • 6ème étape : Zdenek STYBAR (QST)
  • 7ème étape : Jérémy ROY (FDJ)


MAILLOTS DISTINCTIFS

  • Meilleur sprinteur : Romain BARDET (ALM)
  • Meilleur grimpeur : Petr VAKOC (QST)
  • Meilleur jeune : Marc SOLER (MOV)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber

avatar

Messages : 15757
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 27
Localisation : Dans sa roue

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Mer 16 Mai 2018 - 20:06

Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

____________________________________________________________________________________________________


Hamster du forum ≧◔◡◔≦ - Mangeur de cacahuètes :bave:
Ligue 2018 : Manager de l'équipe Mitchelton-Scott (Équipe)
Rivals Manager 2018 : 7966 points (Équipe)
Awards 2018 : Le plus bel avatar / Le plus sympa / Le plus serviable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Jeu 17 Mai 2018 - 22:10

Eber a écrit:
Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

Merci mais Kwiatek n'est plus dans mon équipe l.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Jeu 17 Mai 2018 - 22:14



HISTORIQUE DE LA COURSE

  • Création (éditions) : 1907 (108 éditions)
  • Pays : Italie
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Michal KWIATKOWSKI



  • COUREUR LE PLUS TITRE

  • Eddy MERCKX 7 victoires | (1966, 1967, 1969, 1971, 1972, 1975 et 1976)

[sep][/sep]


COMPOSITION : Fernando GAVIRIA ; Philippe GILBERT (L) ; Yves LAMPAERT; Michael MORKOV ; Maximiliano RICHEZE ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA ; Elia VIVIANI (S)
Milan-San-Remo c'est la première grande classique de la saison, mais surtout la plus longue : près de trois cent kilomètres. Un parcours mythique avec une première partie de parcours plate qui va mener les coureurs jusqu'au sommet du Passo del Turchino. Là le peloton va plonger dans la descente de celui-ci pour se retrouver sur le bord de mer avant d'attaquer les Capis, les petites côtes qui ont fait la légende de Milan-San-Remo. La Cipressa peut éliminer quelques sprinteurs si celle-ci est grimpée rapidement. Puis un final dans le Poggio, mythique, avant de plonger vers la Via Roma où la victoire peut se jouer en petit groupe, mais aussi pour un homme seul et enfin pour un sprint massif. Faculté de récupération mais aussi endurance et malice sont les qualités pour remporter cette course. Peter Sagan (BOH) lui a toutes ses qualités mais n'est s'est jamais imposé. Il revient cette année pour enfin l'emporter ! Il aura fort à faire face aux autres sprinteurs que sont Arnaud Demare (FDJ), André Greipel (LTS), Marcel Kittel (KAT) ou encore Caleb Ewan (MTS). Le tenant du titre Michal Kwiatkowski (SKY) aura également sa carte à jouer tout comme les belges Greg Van Avermaet (BMC) et Philippe Gilbert (QST).
Milan - San-Remo (292km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Arnaud DEMARE (FDJ) ; Greg VAN AVERMAET (BMC)


Un grand soleil accompagne les coureurs au départ de Milan. Six hommes décident alors de tenter l'aventure sous l'initiative de Damiano Cunego (NIP). Le petit prince emmène avec lui Haga (SUN), Beppu (TFS), Senni (BAR), Tanguy Turgis (VIT) et Pacioni (WIL). On peut noter la présence de nombreux coureurs des équipes invitées qui veulent montrer le maillot à l'avant sur cette superbe course. Le parcours étant long, l'échappée n'a aucun mal à prendre de nombreuses minutes d'avance sur le peloton : sept minutes au maximum alors que les Groupama FDJ et les Lotto - Soudal ont pris les commandes du peloton où le beau temps rend la journée moins dure qu'elle n'aurait pu l'être. Alors que les coureurs ont déjà effectués une centaine de kilomètre, il arrive au pied du Turchino, col de vingt quatre kilomètres mais avec seulement un pourcentage moyen de 1,4%. Les échappées y perdent deux minutes et basculent donc dans la descente avec encore cinq minutes d'avance. Ils y retrouvent alors les bords de la Mer Méditerranée. Dans le peloton qui entame la descente une chute envoie à terre de nombreux outsiders : Marcel Kittel (KAT), Dylan Groenewegen (TLJ), Tim Wellens (LTS), Edward Theuns (SUN) ou encore Mark Cavendish (DDD) sont projetés au sol. Mais bien épauler par tous leurs équipiers ils réussissent non sans mal à réintégrer le peloton. Le long de la mer, les échappées perdent logiquement du temps sur ces longues ligne droite, la faute a la FDJ qui accélère le rythme. Si bien qu'au cap des deux cent kilomètres parcourus l'avance des fuyards n'est plus que de trois minutes. Bientôt l'équipe française reçoit l'aide des Michelton Scott qui eux remettent encore plus de rythme. Puis se mêlent à la poursuite les Lotto Jumbo et les BMC, alors qu'arrive les premiers petits capis, qui sont passés sans mal par tout le monde, mais les échappées commencent à tirer la langue et leur avance diminue logiquement passant sous les deux minutes à moins de cinquante kilomètres de la ligne. Se profile alors la Cipressa : la bataille est très rude avant ce capi pour se placer. La Quick-Step mènent un train d'enfer, lâchant Gaviria (QST), totalement à cours de forme. La Cipressa est montée très rapidement notamment par les Sky qui veulent éliminer des sprinteurs, en vain. Les échappées sont alors repris, avalé par le peloton avant le Poggio où le rythme est dingue. Les Quick-Step ont plusieurs cartes en mains et roulent pour placer leurs leaders, tous comme les BMC pour Greg Van Avermaet (BMC). Les coureurs arrivent dans le Poggio à une allure folle sous l'impulsion de Zdenek Stybar (QST). Le tchèque à dans sa roue Gilbert (QST) et Viviani (QST). Il mène un rythme jusqu'à l'attaque de Philippe Gilbert (QST) ! Le belge place une attaque surpuissante mais est repris par Peter Sagan (BOH) dans la descente. Les deux hommes se regardent et se font reprendre par les sprinteurs sous la flamme rouge. Caleb Ewan (MTS) semble bien parti pour l'emporter mais c'est John Degenkolb (TFS) qui déboule côté gauche de la route et l'emporte pour la seconde fois sur la course italienne ! C'est une renaissance pour l'allemand, après son grave accident d'il y a maintenant deux ans ! Il devance Sonny Colbrelli (TBM) et Elia Viviani (QST) qui a jouer sa carte une fois celle de Gilbert (QST) utilisée. Le top cinq est complété par Michal Kwiatkowski (SKY) et Philippe Gilbert (QST), hauteur d'une attaque pleine d'audace. Peter Sagan (BOH) à une nouvelle fois perdu Milan - San-Remo face à plus malin que lui dans le final.

CLASSEMENT FINAL

1 | John DEGENKOLB (TFS) | les 292km en 6h25'44"
2 | Sonny COLBRELLI (TBM) | à 0"
3 | Elia VIVIANI (QST) | à m.t
4 | Michal KWIATKOWSKI (SKY) | à m.t
5 | Philippe GILBERT (QST) | à m.t
6 | Peter SAGAN (BOH) | à m.t
7 | Tony MARTIN (KAT) | à m.t
8 | Oliver NAESEN (ALM) | à m.t
9 | Greg VAN AVERMAET (BMC) | à m.t
10 | Arnaud DEMARE (FDJ) | à m.t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber

avatar

Messages : 15757
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 27
Localisation : Dans sa roue

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Jeu 17 Mai 2018 - 22:15

Le_Coq a écrit:
Eber a écrit:
Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

Merci mais Kwiatek n'est plus dans mon équipe l.

Ah oui au temps pour moi, c'est vrai l'habitude qu'il soit dans ton équipe ! Embarassed

____________________________________________________________________________________________________


Hamster du forum ≧◔◡◔≦ - Mangeur de cacahuètes :bave:
Ligue 2018 : Manager de l'équipe Mitchelton-Scott (Équipe)
Rivals Manager 2018 : 7966 points (Équipe)
Awards 2018 : Le plus bel avatar / Le plus sympa / Le plus serviable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Sam 26 Mai 2018 - 15:30

Eber a écrit:
Le_Coq a écrit:
Eber a écrit:
Tu as fait l'essentiel, d'un côté tu remportes deux étapes et tu mènes un temps avec Kwiatek pour ça ne qu'être bénéfique pour la suite +1 Cool

Merci mais Kwiatek n'est plus dans mon équipe l.

Ah oui au temps pour moi, c'est vrai l'habitude qu'il soit dans ton équipe ! Embarassed

Il le sera peut-être dans pas longtemps ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Sam 26 Mai 2018 - 15:31



HISTORIQUE DE LA COURSE


  • Création (éditions) : 1911 (97 éditions)
  • Pays : Espagne
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Alejandro VALVERDE


DIFFERENTS MAILLOTS


  • Maillot de leader
  • Maillot de meilleur sprinteur
  • Maillot de meilleur grimpeur
  • Maillot de meilleur jeune


COUREUR LE PLUS TITRE :


  • Mariano CANARDO | 7 victoires (1928, 1929, 1930, 1932, 1935, 1936 et 1939)




COMPOSITION : Eros CAPECCHI ; Laurens DE PLUS ; Tim DECLERCQ ; Fabio JAKOBSEN (S) ; James KNOX ; Bob JUNGELS (L) ; Enric MAS ; Fabio SABATINI
OBJECTIFS : Top cinq + maillot de meilleur grimpeur

Le Tour de Catalogne ou Volta a Catalunya pour les autochtones est une course par étapes, où les grimpeurs, futurs favoris de Grand Tour viennent se jauger. En effet au cours des sept jours de course, deux étapes de montagne sont au programme avec deux arrivées en altitude. Le contre-la-montre par équipes dès le deuxième jour aura également son importance. Pour le reste ce sont des étapes vallonnées et difficile qui attendent les coureurs. Et cette année encore les favoris ne manquent pas : Richie Porte (BMC), certainement frustré de Paris-Nice, vient pour remporter son deuxième Tour de Catalogne après celui de 2015. Mais la concurrence sera rude avec la présence de Fabio Aru (UAE),Tom Dumoulin (SUN) ou encore Romain Bardet (ALM), vainqueur de Tirreno. Uran (EFD), Martin (UAE), Majka (BOH), Chaves (MTS), Jungels (QST), Lopez (AST) ou encore Thomas (SKY) seront des acteurs attendus sur cette épreuve. N'oublions pas les frères Yates (MTS) eux aussi présent dans une team Michelton-Scott impressionnante, alors que les  Swift (UAE), Matthews (SUN) et Cavendish (DDD) tenteront de glaner des succès lors des sprints massifs, qui s'annonce rare.
Cette première étape au tour de Callela est vallonnée, mais devrait tout de même accoucher d'un sprint en petit comité, malgré la présence de deux premières catégories sur le parcours. Six hommes prennent les devants de la course où Eros Capecchi (QST) semble être le meilleur grimpeur. Au bout de quelques kilomètres ils seront rejoints par trois hommes de plus. L'avance des fuyards du jour s'élèvera à cinq minutes pas plus. Dans le peloton, Simon Yates (MTS), Esteban Chaves (MTS), Louis Meintjes (DDD), Primoz Roglic (TLJ) sont victimes d'une chute. Une chute fatal a Robert Power (MTS) qui abandonne, alors que tout le monde réintègre le peloton. Devant Marcynzski (LTS) prend les points et s'assure le maillot de meilleur grimpeur ce soir. Dans le deuxième première catégorie du jour l'échappée explose et il ne reste plus que le polonais et Capecchi (QST) devant. Les deux hommes sont rejoints par Skuijns (TFS) et Benedetti (BOH), et les quatre s'entendent bien puisqu'à trente kilomètres de la ligne, ils ont encore deux minutes d'avance. Mais leur avance s'effrite et dans la dernière côte de la journée, ils ont perdu la moitié de leur temps. Benedetti (BOH) est alors lâché et il ne reste donc plus que trois hommes devants qui résiste bien, si bien qu'a quatre kilomètres de la ligne leur avance a de nouveau augmenté ! Ils vont donc se disputer la victoire : au sprint Tomasz Marcynzski (LTS) est le plus rapide et s'impose ! Le peloton arrive à 1'36" est est réglé par Michael Matthews (SUN). Marcynzski (LTS)  touche le gros lot : étape, maillot de leader, maillot vert, maillot à pois ! Le lendemain c'est un contre-la-montre par équipes, long de quarante kilomètres qui attends les coureurs. Les Sunweb sont favoris mais les allemands échoueront face à la surpuissante équipe Lotto-Jumbo, qui s'impose et offre à Koen Bouwman (TLJ) le maillot de leader. Dumoulin (SUN) perd sept secondes sur Roglic (TLJ), alors que Richie Porte (BMC) débourse dix-huit secondes. Bardet (ALM) est déjà repoussé à 1'50" tout comme Geraint Thomas (SKY). Les plus loin sont Martin (UAE), Aru (UAE) et Jungels (QST), pointé à 2'58" des vainqueurs du jour. Louis Meintjes (DDD) et les Dimension Data perdent eux 3'19" comme Chaves (MTS) et les frères Yates (MTS).

La troisième étape est une étape de montagne, avec une arrivée à la Molina, mais en descente. La pluie est présente au départ de l'étape, qui est très rapide, beaucoup d'hommes voulant sortir du peloton. Finalement c'est le seul Eros Capecchi (QST) qui parvient à s'extirper. Parti dans une belle galère, il va compter jusqu'à cinq minutes d'avance avant le début des hostilités. Alors que l'on monte dans les hauteurs, la neige fait alors son apparition sous les roues des coureurs. Capecchi (QST) engrange des points avant de basculer dans la descente brumeuse, où Domenico Pozzovivo (TBM) est victime d'une chute, fatale à Ruben Guerreiro (TFS) qui abandonne. Capecchi (QST), lui, continue son bonhomme de chemin et passe la première ascension de la Molina avec encore trois minutes d'avance sur le peloton principal. La descente passé sans encombre, tout le monde arrive au pied de la Molina pour l'ultime ascension du jour. Les frères Yates (MTS) allume la première mèche reprenant et lâchant Capecchi (QST). Ils sont aussitôt rejoint par Aru (UAE), Landa (MOV), Soler (MOV), Martin (UAE) et Meintjes (DDD). Leur avance est de près de trente secondes quand Jungels (QST) attaque pour faire la jonction. Mais c'est trop tard et les sept hommes se disputent la gagne.Bien emmené par son frère, Simon Yates (MTS) dispose facilement de ses adversaires. C'est un même doublé pour les frères Yates, avec Adam (MTS) qui termine second juste devant Aru (UAE). Martin (UAE) et Jungels (QST) arrivent avec vingt trois secondes de retard alors que le peloton de quarante coureurs terminent à quarante secondes. Steven Kruijswijk (TLJ) en faisant parti, endosse le maillot de leader. Retour au calme sur la quatrième étape, malgré tout vallonnée, avec une ascension à quelques kilomètres de la ligne. L'échappée est conséquente avec onze coureurs qui se font la malle sur cette étape courte, seulement cent trente six kilomètres. Cela pousse les équipes des leaders à leur laisser très peu de temps d'avance. Et malheureusement pour les hommes de devants, l'échappée est très vite reprise. Dans la dernière côte de la journée, Adam Yates (MTS) place une offensive très vite suivi par Bob Jungels (QST) et Romain Bardet (ALM). Le trio plongent rapidement dans la descente avec seulement une dizaine de secondes sur le peloton. Ils ne seront jamais revu. Romain Bardet (ALM) est une nouvelle fois très malin et dispose du luxembourgeois et du britannique pour l'emporter. Le peloton est réglé par Michael Matthews (SUN) et aucun écart n'est créé entre eux et les trois hommes. Kruijswijk (TLJ) conserve son maillot de leader, assez facilement.

Nouvelle étape pour les coureurs avec cette fois-ci une montée sèche du côté de Lo Port. L'échappée est étonnante puisque devant on retrouve Simon Yates (MTS), vainqueur de la première étape de montagne ainsi que Manuele Boaro (TBM). Les deux hommes obtiennent un bon de sortie de la part des Lotto Jumbo, ce qui n'a pas été le cas pour six hommes auparavant. Les néerlandais décident d'accélérer avant le col pour reprendre les deux hommes de tête. C'est chose faite juste avant le début du col. Romain Bardet (ALM) place alors une attaque à cinq kilomètres suivi par Roglic (TLJ), Martin (UAE), Aru (UAE), Dumoulin (SUN), Soler (MOV), Jungels (QST) et Porte (BMC). Ces huit hommes se détachent de ce qui reste du peloton, et arrive sous la flamme rouge. Roglic (LTJ) et Soler (MOV) sont les premiers à craquer sous l'impulsion de Bardet (ALM). Le français décroche petit à petit tout le monde de sa roue mais doit faire face au retour de Jungels (QST), qui ne peut le sauter sur la ligne, et doit s'incliner pour la deuxième fois en deux jours derrière le français. Richie Porte (BMC), troisième, et qui perd une vingtaine de secondes avec Aru (UAE), devient le nouveau leader de l'épreuve. La sixième étape est une étape vallonnée avec une ascension de première catégorie avant une longue descente qui va mener vers l'arrivée. Huit hommes se portent à l'avant dont Eros Capecchi (QST) qui va s'assurer le port du maillot de meilleur grimpeur ce soir. Dans le peloton, Michael Matthews (SUN), Adam Yates (MTS) chutent mais aussi et surtout le leader Richie Porte (BMC) ! Ils rentreront tous sur un peloton auquel il ne reste plus que trois minutes de retard sur les échappés. Très vite les échappées sont reprises et malgré une tentative de Bob Jungels (QST), aucune attaque des favoris n'est à déplorer. On se dirige donc vers un sprint en petit comité, que domine Damiano Caruso (BMC), assez facilement devant Ben Swift (UAE) et Esteban Chaves (MTS). Richie Porte (BMC) reste leader avec une vingtaine de secondes d'avance sur Dumoulin (SUN).

La dernière étape est un circuit autour de Barcelone. Circuit difficile avec la même côte qui revient à chaque tour. Eros Capecchi (QST), meilleur grimpeur de l'édition, en profite pour se faire mal accompagné de six autres coureurs. Les échappés n'ont pas plus que trois minutes d'avance, maximum accordé par les AG2R. Tout le monde arrive alors dans le circuit final : sous une pluie battante, les chutes sont légions. Le peloton roule très fort et reprennent rapidement les échappés. Le rythme élevé créait des cassures dans laquelle est impliquée, le leader Richie Porte (BMC) ! Tom Dumoulin (SUN) roule comme un forcené pour gagner le général, et c'est un groupe d'une quinzaine de coureurs qui se disputent la victoire : une nouvelle fois Romain Bardet (ALM) est le plus rapide et dompte Miguel Angel Lopez (AST) et Andrey Amador (MOV) ! Arrivé quarante quatre secondes plus tard, Richie Porte (BMC) cède son maillot de leader à Tom Dumoulin (SUN) qui remporte le Tour de Catalogne devant l'australien et Romain Bardet (ALM). Le français est récompensé de ses trois victoires d'étapes par le maillot de meilleur sprinteur, alors que Eros Capecchi (QST) est lui le meilleur grimpeur de l'édition. Enfin Miguel Angel Lopez (AST) est le meilleur jeune alors la Sunweb est la meilleure équipe.
CLASSEMENT GENERAL FINAL :

1 |   Tom DUMOULIN (SUN) | en 24h58'13"

2 | Richie PORTE (BMC) | à 29"
3 | Romain BARDET (ALM) | à 32"
4 | Steven KRUIJSWIJK (TLJ) | à 36"
5 | Bob JUNGELS (QST) | à 1'41"
6 | Fabio ARU (UAE) | à 2'29"
7 | Wilco KELDERMANN (SUN) | à 2'55"
8 | Miguel Angel LOPEZ (AST) | à 3'02"
9 | Daniel MARTIN (UAE) | à 3'08"
10 | Damiano CARUSO (BMC) | à 3'13"

VAINQUEURS D'ETAPES


  • 1ère étape : Tomasz MARCYNZSKI (LTS)
  • 2ème étape : Team Lotto - Jumbo
  • 3ème étape : Simon YATES (MTS)
  • 4ème étape : Romain BARDET (ALM)
  • 5ème étape : Romain BARDET (ALM)
  • 6ème étape : Damiano CARUSO (BMC)
  • 7ème étape : Romain BARDET (ALM)


MAILLOTS DISTINCTIFS


  • Meilleur sprinteur : Romain BARDET (ALM)
  • Meilleur grimpeur : Eros CAPECCHI (QST)
  • Meilleur jeune : Miguel Angel LOPEZ (AST)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petersagan22

avatar

Messages : 12012
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 20
Localisation : Mons, Belgique

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Sam 26 Mai 2018 - 22:12

Je commente pas forcément mais c'est très propre et bien récité avec les bannières qui aggrémentent le tout Smile 
Tu gères pas mal Quickstep, c'est sympa Cool 
Ici Jungels n'était pas le meilleur mais il a bien lutté Smile J'allais commenté le Tour des Flandres aussi mais tu l'as pas encore mis sur le forum :hap:

____________________________________________________________________________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Dim 27 Mai 2018 - 13:33

Petersagan22 a écrit:
Je commente pas forcément mais c'est très propre et bien récité avec les bannières qui aggrémentent le tout Smile 
Tu gères pas mal Quickstep, c'est sympa Cool 
Ici Jungels n'était pas le meilleur mais il a bien lutté Smile J'allais commenté le Tour des Flandres aussi mais tu l'as pas encore mis sur le forum :hap:

Merci bien !
Mon équipe de coeur ! Razz
Il a surtout pris beaucoup de temps sur le CLM/équipes. Ca arrive bientôt ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Dim 27 Mai 2018 - 13:33



HISTORIQUE DE LA COURSE

  • Création (éditions) : 1945 (72 éditions)
  • Pays : Belgique
  • Catégorie : UCI Europe Tour H.C
  • Tenant du titre : Yves LAMPAERT

    COUREURS LES PLUS TITRES

  • 12 coureurs à 2 victoires




COMPOSITION : Dries DEVENYNS ; Iljo KEISSE Yves LAMPAERT ; Davide MARTINELLIMichael MORKOV ; Florian SENECHAL ; Niki TERPSTRA ; Petr VAKOC
OBJECTIF : Victoire

Dwaars Door Vlaanderen lance les classiques pavées d'avril avec en point d'orge, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Disputée sur une partie du parcours du Tour des Flandres, la course est souvent remportée par les spécialistes pavés, venu s'essayer sur ses routes tortueuses avant les grandes échéances. Cette année le parcours est plutôt faible avec comme deux grandissimes favoris, Yves Lampaert (QST) et Niki Terpstra (QST). Un ton en dessous, Gianni Moscon (SKY), Ian Stannard (SKY) ou encore Adrien Petit (DEN) auront peut-être un coup à jouer.
Brugges - Oudenaarde (212km) | Favoris :
Niki TERPSTRA (QST) ; Yves LAMPAERT (QST) ; Ian STANNARD (SKY)

Le soleil et la fraîcheur hivernal accompagne les coureurs au départ. Et dès le baisser du drapeau, six coureurs tentent de prendre la fuite. Les Sky et les Direct Energie ne veulent pas laisser forcément partir et tentent de rouler pendant les premiers kilomètres, en vain : ces six hommes là seront les échappés du jour. Très vite se profile la première ascension du Vieux Quaremont, premier secteur pavé du jour. Yves Lampaert (QST) est alors victime d'une crevaison,, qui lui sera fatal, sa formation ne voulant pas sacrifier des coéquipiers pour le final. C'est donc un premier favori éliminé. Les secteurs pavés s'enchaînent, et les échappées qui ne comptent aucun spécialités pavés, voient leur avance de cinq minutes s'effriter très rapidement. La faute au Sky et au Direct Energie qui impose le tempo dans le peloton, réduit à quatre vingt unités. Il en restera moitié moins dans le mont pavé suivant. Les responsables sont les Quick-Step qui décident d'accélérer le rythme. Au passage sur la ligne pour le dernier tour, les hommes de tête n'ont plus qu'une minute d'avance. Il reste alors trente trois kilomètres, et une nouvelle ascension du Vieux Quaremont se profile. Et l'équipe belge continue son travail de sape, et ramasse les échappées dans le célèbre mont pavé. Mieux encore ils font exploser le peloton si bien qu'ils ne sont plus que douze coureurs au sommet dont cinq coureurs de Quick-Step ! Le Koppenberg est un terrain de jeu parfait pour les coureurs de l'équipe belge et Devenyns (QST) fait exploser le groupe ne laissant plus que Moscon (SKY) et Keukeleire (LTS) comme coureurs d'une autre équipe que la Quick-Step ! Bientôt Devenyns (QST) lâche et ne laisse plus que Terpstra (QST), Morkov (QST), Sénéchal (QST), Moscon (SKY) et Keukeleire (LTS). Dans le dernier mont pavé de la journée, le néerlandais tente une attaque très vite suivi par le Sky et le Lotto. Ne voulant pas emmener les deux à la victoire, il cesse de rouler et permet à ses deux coéquipiers de rentrer sur eux. C'est à ce moment-là que Terpstra (QST) va se sacrifier pour Sénéchal (QST), meilleur sprinteur que lui : le vainqueur de Paris-Roubaix 2014 dépose le français à la perfection, qui n'a plus qu'à lever les bras sur la ligne ! Il devance son coéquipier et poisson-pilote du jour et Jens Keukeleire (LTS) qui ne pouvait strictement rien faire face à une telle armada ! La Quick-Step place également Michael Morkov (QST) à la quatrième place.

CLASSEMENT FINAL :

1 | Florian SENECHAL (QST) | les 212km en 4h54'29"
2 | Niki TERPSTRA (QST) | à 0"
3 | b Jens KEUKELEIRE (LTS) | à 0"
4 | Michael MORKOV (QST) | à 0"
5 | Gianni MOSCON (SKY) | à 0"

[sep][/sep]



HISTORIQUE DE LA COURSE :

  • Création (éditions) : 1958 (60 éditions)
  • Pays : Belgique
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Greg Van AVERMAET


    COUREUR LE PLUS TITRE :

  • Tom BOONEN (2004, 2005, 2006, 2007 et 2012)





COMPOSITION : Dries DEVENYNS ; Philippe GILBERT ; Yves LAMPAERT ; Michael MORKOV ; Florian SENECHAL ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA (L); Petr VAKOC
OBJECTIF : Victoire

Une nouvelle fois cette course belge emprunte les routes du Tour des Flandres. Mais le Grand Prix E3 Harebelke s'est forgé une solide réputation ces dernières années avec bons nombres de favoris des futurs monuments pavés, s'imposant sur cette course. Au contraire de Dwars Door Vlaanderen, le plateau est plutôt intéressant avec Greg Van Avermaet (BMC), le tenant du titre. On retrouve également Peter Sagan (BOH), qui affectionne cette course. L'armada Quick-Step avec ses nombreuses cartes est également présente et ont peut également citer Oliver Naesen (ALM), Sep Vanmarcke (TLJ) et le vainqueur de Milan-San-Remo, John Degenkolb (TFS).
Harelbeke - Harelbeke (203km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Greg VAN AVERMAET (BMC) ; Oliver NAESEN (ALM)

Un beau soleil accompagne les coureurs aujourd'hui au départ de Harelbeke, où six hommes décident de prendre la poudre d'escampette : Vegard Stake Laengen (UAE), Dayer Quintana (MOV), Alex Dowsett (KAT), Pieter Vanspeybrouck (WGG), Steve Morabito (FDJ) et Floris de Tier (TLJ). La course est très tranquille pendant les premiers kilomètres alors que les premiers secteurs pavés font leur apparition pour les échappés qui compte alors quatre minutes d'avance sur un peloton emmené par les Bora et les AG2R. Les deux premiers secteurs pavés sont passés sans encombre, et les Education First se même alors à la lutte pour la poursuite faisant redescendre l'écart sous les trois minutes. De nouveaux secteurs pavés alors arrive alors sous les roues des coureurs : mal placés Terpstra (QST), Gilbert (QST) et Lampaert (QST) se font piéger par l'accélération soudaine des Bora, qui réduisent le peloton principal à une trentaine de coureurs. Aucune attaque n'est alors à déplorer et le peloton avance tranquillement faire la ligne alors que Morabito (FDJ), de Tier (TLJ) et Laengen (UAE) sont toujours en tête. Malheureusement pour eux, la victoire ne sera pas au bout. En effet, le peloton de trente coureurs les reprennent à cinq kilomètres du but. Peter Sagan (BOH) tente bien une accélération mais c'est trop tard tout va se jouer au sprint. Totalement décousu, celui-ci voit Alexander Kristoff (UAE) résister au retour surpuissant de Oliver Naesen (ALM) pour l'emporter ! Greg Van Avermaet (BMC) complète le podium de cette édition, ennuyeuse jusqu'au bout.

CLASSEMENT FINAL :

1 | Alexander KRISTOFF (UAE) | les 203km en 4h39'41"
2 | Oliver NAESEN (ALM) | à 0"
3 | Greg VAN AVERMAET (BMC) | à 0"
4 | Tiesj BENOOT (LTS) | à 0"
5 | John DEGENKOLB (TFS) | à 0"
6 | Alexey LUTSENKO (AST) | à 0"
7 | Gianni MOSCON (SKY) | à 0"
8 | Sep VANMARCKE (EFD) | à 0"
9 | Matthew HAYMAN (MTS) | à 0"
10 | Jasper STUYVEN (TFS) | à 0"

[sep][/sep]



  • Création (éditions) : 1934 (79 éditions)
  • Pays : Belgique
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Greg VAN AVERMAET

    • COUREUR LE PLUS TITRE :

    • Tom BOONEN | 3 victoires (2004, 2011 et 2012)




COMPOSITION : Dries DEVENYNS ; Fernando GAVIRIA (S) ; Philippe GILBERT ; Yves LAMPAERT (L) ; Michael MORKOV ; Florian SENECHAL ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA
OBJECTIF : Victoire

Gand - Wevelgem fait partie des monuments du cyclisme en Belgique. Considérée comme une course pavée, le parcours ne comporte néanmoins qu'un seul secteur. Mais les difficultés seront présentes tout au long de la journée. Les plus grands du cyclisme l'ont gagnée : comme Greg Van Avermaet (BMC), tenant du titre, et qui revient pour le défendre. Il aura fort à faire face à Peter Sagan (BOH) mais aussi l'armada Quick-Step qui peut miser sur des hommes seuls ou sur leur sprinteur Fernando Gaviria (QST), qui peut-être un favori en cas de sprint massif. Arnaud Demare (GFC), John Degenkolb (TFS) peuvent être également susceptible de l'emporter tout comme Alexander Kristoff (UAE), vainqueur du Grand Prix E3.
Gent - Wevelgem (245km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Arnaud DEMARE (GFC) ; Fernando GAVIRIA (QST)

Malgré le froid, le soleil est présent au départ de la course. Douze hommes décident alors de prendre la poudre d'escampette sans que le peloton ne réagisse forcément. Les Bora ne leur laissera que six minutes d'avance au maximum. Aucun coureurs de devant n'est inquiétant pour les favoris pour la victoire sur la ligne à Wevelgem. A cent kilomètres de la ligne, les premières difficultés font leur apparition avec les premiers "Muur". Mais cette course est décidément spéciale aucune attaque ni aucune cassure ne se produit pendant leurs ascensions. Même le seul secteur pavé du jour est escamotée et ne sert qu'à éliminer comme les plus faibles. L'échappée elle fait encore son petit bonhomme de chemin, et une fois toutes les difficultés passées elle se dirige vers Gent avec encore deux minutes d'avance. Les Quick-Step réagissent pour Gaviria (QST) et roulent pour revenir. Ce qui se passe à cinq kilomètres de la ligne. Le sprint est totalement décousu et très serré mais une nouvelle fois John Degenkolb (TFS) est le plus fort ! Après Milan-San-Remo, l'allemand s'offre Gand-Wevelgem. Il devance Caleb Ewan (MTS) et Peter Sagan (BOH) sur cette édition, très décevante, où aucune attaque ne s'est produite et aucune équipes n'a voulu prendre la décision, favorisant les sprinteurs.

CLASSEMENT FINAL :

1 | John DEGENKOLB (TFS) | les 245km en 5h22'07"
2 | Caleb EWAN (MTS) | à 0"
3 | Peter SAGAN (BOH) | à 0"
4 | Sonny COLBRELLI (TBM) | à 0"
5 | André GREIPEL (LTS) | à 0"
6 | Fernando GAVIRIA (QST) | à 0"
7 | Arnaud DEMARE (GFC) | à 0"
8 | Alexander KRISTOFF (UAE) | à 0"
9 | Edward THEUNS (SUN) | à 0"
10 | José Joaquin ROJAS (MOV) | à 0"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petersagan22

avatar

Messages : 12012
Date d'inscription : 19/01/2013
Age : 20
Localisation : Mons, Belgique

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Dim 27 Mai 2018 - 13:36

Pas mal Morkov sur le Dwaars Door Vlaanderen Smile 
Les deux courses suivantes n'étaient peut être pas les courses de prédilections de tes leaders mais il faut envoyer du rêve sur le Tour des Flandres et sur Paris-Roubain bounce

____________________________________________________________________________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eber

avatar

Messages : 15757
Date d'inscription : 03/11/2013
Age : 27
Localisation : Dans sa roue

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Dim 27 Mai 2018 - 18:06

Sénéchal s'offre À travers la Flandre, bravo ! Cool

____________________________________________________________________________________________________


Hamster du forum ≧◔◡◔≦ - Mangeur de cacahuètes :bave:
Ligue 2018 : Manager de l'équipe Mitchelton-Scott (Équipe)
Rivals Manager 2018 : 7966 points (Équipe)
Awards 2018 : Le plus bel avatar / Le plus sympa / Le plus serviable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Lun 28 Mai 2018 - 11:24

Petersagan22 a écrit:
Pas mal Morkov sur le Dwaars Door Vlaanderen Smile 
Les deux courses suivantes n'étaient peut être pas les courses de prédilections de tes leaders mais il faut envoyer du rêve sur le Tour des Flandres et sur Paris-Roubain bounce

Etonné par un tel niveau !
J'espère !

Eber a écrit:
Sénéchal s'offre À travers la Flandre, bravo ! Cool

Un petit frenchie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Coq

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    Lun 28 Mai 2018 - 11:26



    HISTORIQUE DE LA COURSE
  • Création (éditions) : 1913 (101 éditions)
  • Pays : Belgique
  • Catégorie : UCI World Tour
  • Tenant du titre : Philippe GILBERT



    COUREURS LES PLUS TITRES
  • 6 coureurs à 3 victoires



COMPOSITION : Dries DEVENYNS ; Philippe GILBERT (L) ; Yves LAMPAERT ; Michael MORKOV ; Florian SENECHAL ; Zdenek STYBAR ; Niki TERPSTRA ; Petr VAKOC
OBJECTIF : Victoire

Le voilà enfin ! Le Ronde Van Vlaanderen, le Tour des Flandres ! La mythique course belge, deuxième monument de la saison, est le premier des deux monuments pavés, une semaine avant Paris-Roubaix. Après des courses pavées quelques peu décevantes, niveau spectacle, les organisateurs espèrent une grande bagarre entre les favoris sur les fameux Mur de Grammont, le Vieux Quaremont. Les favoris justement ils sont nombreux à commencer par Greg Van Avermaet (BMC), qui a comme rêve de remporter enfin cette course. Mais il devra se méfier de son adversaire de toujours, Peter Sagan (BOH). Même si le slovaque n'a pas encore de victoires probantes cette année, nul doute qu'il faudra compter sur lui. Il ne faut pas oublier l'armada Quick-Step, avec le tenant du titre, Philippe Gilbert (QST) mais aussi Niki Terpstra (QST), Zdenek Stybar (QST) ou encore Yves Lampaert (QST) ! Oliver Naesen (ALM), Sep Vanmarcke (EFD) se positionnent comme des outsiders tout comme Arnaud Demare (GFC) ou encore John Degenkolb (TFS), déjà vainqueur de Milan-San-Remo et Gand-Wevelgem.

Antwerpen - Oudenaarde (256km) | Favoris :
Peter SAGAN (BOH) ; Greg VAN AVERMAET (BMC) ; Philippe GILBERT (QST)


La pluie est présente au départ de Antwerpen. Cela n'empêche beaucoup d'hommes à passer à l'offensive ! Ils sont au total dix sept devant ! On retrouve parmi eux Gorka Izagirre (TBM), Arthur Vichot (FDJ), Victor Campenaerts (LTS) ou encore Sven Erik Bystrom (UAE). Cette échappée conséquente est contrôlée par les BMC et les Bora. Les dix sept coureurs prennent pas plus de six minutes d'avance alors que le soleil fait place à la pluie avant les difficultés et notamment la première ascension du Vieux Quaremont, qui ne fait pas de dégâts. Sebastian Langeveld (EFD) est lui victime de malheur : il chute puis crève successivement. Les difficultés s'enchaînent et la Quick-Step prend alors en main le peloton, faisant chuter l'écart de l'échappée sous les quatre minutes. L'équipe belge va piéger le lieutenant de Sagan (BOH), Daniel Oss (BOH) dans le Kaapelmuur ainsi que Arnaud Demare (GFC), Gianni Moscon (SKY) ou encore Dylan Van Baarle (SKY). L'écart est néanmoins très faible : une trentaine de secondes. Néanmoins ce groupe n'arrive pas à boucher le trou et ce sont vingt deux hommes qui composent le peloton principal, qui a encore une petite minute de retard avant la deuxième ascension du Vieux Quaremont. Dans l'ascension de ce mur mythique, la Quick-Step fait exploser le peloton, réduit encore à une vingtaine d'hommes qui piège Vanmarcke (EFD) ou encore Naesen (ALM). Les échappés sont alors repris. Les deux belges eux parviennent à rentrer au prix d'un gros effort et ce sont donc douze hommes qui se retrouvent dont encore les quatre Quick-Step ! Niki Terpstra (QST) est le premier coureur de l'équipe belge à se sacrifier et réduit le groupe à huit coureurs : Stybar (QST), Gilbert (QST), Lampaert (QST), Martin (KAT), Degenkolb (TFS), Sagan (BOH), Naesen (ALM) et Van Avermaet (BMC). Puis c'est au tour du champion de République Tchèque et de Lampaert (QST) de mettre sur orbite Gilbert (QST) ! Le tenant du titre place une accélération fulgurante dans le Paterberg et fait exploser le groupe ! Il ne reste plus que Lampaert (QST), Sagan (BOH), Martin (KAT) et Van Avermaet (BMC) derrière lui ! Mais l'ancien champion du monde creuse un écart d'une vingtaine de secondes trop difficile à boucher pour ce groupe ! Sous la banderole des cinq derniers kilomètres, son avance dépasse même la minute ! Il a course gagnée ! Philippe Gilbert (QST) savoure dans les derniers kilomètres et lève les bras à Oudenaarde pour la deuxième année consécutive ! Derrière Greg Van Avermaet (BMC) et Tony Martin (KAT) sont lâchés par Sagan (BOH) et Lampaert (QST) qui se dispute la deuxième place, qu'obtient facilement Sagan (BOH). Tony Martin (KAT) et Greg Van Avermaet (BMC) complète le top cinq de cette édition, dominé par la surpuissante Quick-Step qui a offert la victoire sur un plateau à Gilbert (QST) !

CLASSEMENT FINAL

1 | Philippe GILBERT (QST) | les 256km en 5h50'20"
2 | Peter SAGAN (BOH) | à 1'05"
3 | Yves LAMPAERT (QST) | à m.t
4 | Tony MARTIN (KAT) | à 1'33"
5 | Greg VAN AVERMAET (BMC) | à m.t
6 | Oliver NAESEN (ALM) | à 2'21"
7 | John DEGENKOLB (TFS) | à m.t
8 | Sep VANMARCKE (EFD) | à 3'19"
9 | Alexander KRISTOFF (UAE) | à 4'15"
10 | Zdenek STYBAR (QST) | à m.t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques    

Revenir en haut Aller en bas
 
[PCM'17] - [Quick-Step] - La doyenne des classiques
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Team Omega Pharma Quick-Step
» Etixx-Quick Step
» Etixx-Quick Step
» Team Saxo Bank et Quick Step
» Omega-Pharma Quick-Step 2013 [Une Nouvelle Saison En Perspective]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Place des Artistes :: L'atelier Récits :: Récits PCM-
Sauter vers: