AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur PCM Village, venez profiter du forum et du chat !
Derniers sujets
» Maillots 2019
Aujourd'hui à 18:43 par paul08160

» Discussions générales
Aujourd'hui à 18:40 par Eber

» [Animation] Calendrier de l'Avent !
Aujourd'hui à 18:28 par TheoGamerFun

» Présentation des équipes 2019
Aujourd'hui à 11:51 par Eber

» Transferts 2018-2019
Aujourd'hui à 11:26 par Petersagan22

» La grotte du dieu Tamouridis
Aujourd'hui à 6:27 par paul08160

» Les anniversaires des Villageois
Hier à 23:22 par Cheng Ji

» L'atelier du pro
Hier à 21:57 par Eber

» Pronostics Ligue 1 2018-2019
Hier à 20:23 par LoveSport

Sondage
Quel est votre sentiment à propos du parcours du Tour de France 2019 ?
Extrêmement satisfait
7%
 7% [ 2 ]
Plutôt satisfait
47%
 47% [ 14 ]
Mitigé
33%
 33% [ 10 ]
Plutôt déçu
7%
 7% [ 2 ]
Extrêmement déçu
7%
 7% [ 2 ]
Total des votes : 30
Meilleurs posteurs
Cheng Ji
 
anthomenchov
 
betancur214
 
Pierre80500
 
LeSuisse
 
Jésus de Nazareth
 
Eber
 
Kwiato
 
Joaquim59
 
Petersagan22
 

Partagez | 
 

 [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals

Aller en bas 
AuteurMessage
Kwiato

avatar

Messages : 15843
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 18
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals   Jeu 3 Mai 2018 - 16:31


  • À la fin de la saison 2010, Andy et Fränk Schleck sont en fin de contrat avec l'équipe Team Saxo Bank,sous la gérance de Bjarne Riis. Les deux fères décident alors de créer leur propre équipe en compagnie de Brian Nygaard et de Kim Andersen, faisant également parti du staff de la Saxo Bank et souhaitent obtenir une licence ProTour. Pour y arriver, ils recrutent des coureurs venant des plus grandes équipes, notamment Daniele Bennati, Jakob Fuglsang, Linus Gerdemann et Fabian Wegmann, sans oublier leur ami Fabian Cancellara. Le 23 novembre, l'équipe obtient sans surprise la licence ProTour tant espérer.



  • Cette nouvelle équipe, Leopard - Trek, débute alors sa première saison au niveau World Tour, nouvelle appellation du ProTour, en Australie au Tour Down Under. Daniele Bennati, auteur de nombreuses places d'honneur sur les Tours du Qatar et d'Oman entre autres, montre la marche à suivre pour le reste de la saison. L'équipe lève les bras pour la première fois lors du Samyn grâce à Dominic Klemme. Elle participe ensuite à Paris - Nice, où elle y apporte Fränk Schleck et Maxime Monfort comme leaders et donc de belles ambitions pour le classement général de la Course au Soleil. Monfort termine à la dixième place du général. Lors de Tirreno - Adriatico, Fabian Cancellara gagne le dernier contre-la-montre et remporte la première victoire de l'équipe sur le circuit World Tour. Le Suisse continue sur sa lancée en finissant second de Milan - San Remo quelques jours plus tard, le premier podium de l'équipe sur une classique de prestige. Un peu plus tard, Fränk Schleck remporte une étape et le classement général du Critérium international.
    Arrive ensuite la campagne de classiques flandriennes. Cancellara ouvre le compteur en remportant le GP E3. Le lendemain, Daniele Bennati finit second de Gand-Wevelgem. Cancellara arrive en grand favori pour les classiques à venir. Il finit troisième du Tour des Flandres, battu par Nick Nuyens et Sylvain Chavanel au sprint, avant de conclure Paris - Roubaix à la seconde marche du podium.
    Les ardennaises commence avec l'Amstel Gold Race. Andy Schleck attaque dans le final mais est repris dans la montée finale du Cauberg. Jakob Fuglsang finit quatrième de la course. Lors de la Flèche Wallonne, Fränk Schleck termine septième en haut du difficile Mur de Huy. Sur Liège - Bastogne - Liège, les frères Schleck provoquent la sélection dans la côte de la Roche-aux-Faucons et s'isolent avec Philippe Gilbert. Ils sont finalement battus au sprint par le Belge, qui vient de signer le triplé ardennais, Fränk finit deuxième devant son frère. Leopard - Trek prend alors la tête du classement World Tour, une satisfaction pour un début.



  • La période des classiques conclue, Leopard-Trek participe ensuite au premier Grand Tour de la saison, le Giro d'Italia avec une équipe sans grand leader et vise une victoire d'étape. Malheureusement, le 9 mai 2011, lors de la troisième étape, le sprinteur Wouter Weylandt chute très lourdement dans la descente du Passo del Bocco et décède des suites de ses blessures. Le lendemain, l'étape est neutralisée et les huit coureurs de l'équipe passent en tête la ligne d'arrivée à Livorno. Ils ne continuent pas la course et annoncent qu'ils se retirent avant le départ de l'étape suivante.
    Andy Schleck commence sa préparation pour le Tour de France et termine notamment second de la quatrième étape du Tour de Californie derrière l'Américain Christopher Horner. Le Luxembourgeois termine huitième du classement général final. La Leopard - Trek participe ensuite à son tour national. Fabian Cancellara remporte le prologue. Linus Gerdemann remporte la deuxième étape en solitaire et prend la tête du classement général qu'il remporte par la suite. Sur le Tour de Suisse, Fabian Cancellara remporte le prologue puis le contre-la-montre final. Au général, l'équipe place trois coureurs dans le top 10 (Jakob Fuglsang quatrième, Fränk Schleck septième et Maxime Monfort dixième), tandis qu'Andy Schleck remporte le classement de la montagne et l'équipe le classement par équipes.



  • Sur le Tour de France, Andy Schleck remporte l'étape jugée au sommet du Galibier, après 60 kilomètres d'échappée. Il s'empare du maillot jaune le lendemain à de l'Alpe d'Huez, puis le cède à Cadel Evans à l'issue de l'avant-dernière étape, lors du contre-la-montre à Grenoble. Evans remporte le Tour devant Andy Schleck, Fränk Schleck termine lui troisième. Ces deux places sur le podium sont à la fois une source de joie et quelques peu de tristesse. En effet, le Tour échappe une fois de plus à la famille Schleck, notamment à cause des lacunes en contre-la-montre de ceux-ci.




  • Sur le troisième Grand Tour de la saison, la Vuelta a Espana, l'équipe commence par remporter le contre-la-montre par équipe inaugural et permet ainsi à Jakob Fuglsang de revêtir le maillot rouge de leader. Daniele Bennati remporte, lui, la vingtième étape au sprint. Au classement général, Maxime Monfort se place sixième et Jakob Fuglsang onzième. L'équipe termine également deuxième au classement par équipes.
    Le 5 septembre, l'équipe annonce une fusion avec l'équipe américaine Team RadioShack. Avec cette fusion, Johan Bruyneel devient manager général et Brian Nygaard quitte le projet.
    La saison se termine avec la victoire d'Oliver Zaugg sur la dernière classique de la saison, le Tour de Lombardie. Il l'emporte en attaquant dans la dernière ascension du jour et n'est plus rejoint par ses poursuivants.
    Pour la saison 2012, une équipe continentale est mise en place pour permettre à de nombreux jeunes de pouvoir progresser et passer au niveau supérieur. Elle est nommée Leopard - Trek Continental avec notamment dans ses rangs Bob Jungels, le plus grand espoir cycliste du Grand-Duché.





.L'Effectif


Pour cette saison 2012, les équipes Leopard - Trek et RadioShack se sont fusionnées et ont donc regroupées leurs coureurs. Si certains de la Leopard - Trek se sont fait la malle comme Stuart O'Grady ou bien Fabian Wegmann, se sont sensiblement les mêmes visages que nous retrouvons. Cette équipe est, sur le papier, l'une de celles qui semble les plus fortes et devrait jouer un rôle important sur les courses auxquelles elle prendra part. En effet, en aillant dans ses rangs des coureurs de grande renommée tels que Fabian Cancellara, Andy et Fränk Schleck, Chris Horner ou bien Andreas Klöden, nul doute que cette formation fait peur à plus d'un. Avec cet effectif, elle devrait plutôt s'axée sur les courses par étapes, avec un large choix de coureurs pouvant figurés au général. Cependant, il faudra y faire gaffe sur les classiques car elle détient le meilleur coureur pavé et pourrait bien surprendre son monde sur les autres classiques telles que Liège - Bastogne - Liège ou encore Milan - San Remo.
  • BAKELANTS Jan | Puncheur
  • BENNATI Daniele | Sprinteur
  • BENNETT George | Grimpeur
  • BUSCHE Matthew | Grimpeur
  • CANCELLARA Fabian | Flandrien, Rouleur
  • DIDIER Laurent | Grimpeur
  • FUGLSANG Jakob | Coureur par étapes
  • GALLOPIN Tony | Puncheur
  • GERDEMANN Linus | Puncheur
  • HERMANS Ben | Puncheur
  • HORNER Chris | Coureur par étapes
  • IRIZAR Markel | Rouleur
  • KING Benjamin | Rouleur
  • KLÖDEN Andreas | Coureur par étapes
  • MACHADO Tiago | Coureur par étapes
  • MONFORT Maxime | Coureur par étapes
  • NIZZOLO Giacomo | Sprinteur
  • OLIVEIRA Nelson | Rouleur
  • POPOVYCH Yaroslav | Baroudeur
  • POSTHUMA Joost | Rouleur
  • RAST Grégory | Flandrien
  • ROHREGGER Thomas | Grimpeur
  • ROULSTON Hayden | Flandrien
  • SCHLECK Andy | Grimpeur
  • SCHLECK Fränk | Puncheur
  • SERGENT Jesse | Rouleur
  • VOIGT Jens | Baroudeur
  • WAGNER Robert | Sprinteur
  • ZAUGG Oliver | Grimpeur
  • ZUBELDIA Haimar | Coureur par étapes



.Nos Leaders



SCHLECK Andy, Grimpeur, 26 ans
Coureur chez RadioShack - Nissan - Trek depuis 2011

  • Andy Schleck est sans aucun doute notre leader N°1. Le Luxembourgeois nous a montrer par le passé qu'il était un coureur de Grand Tour avec ses places honorables lors des différents Tour de France en premier. Mais ce n'est pas tout, le coureur du Grand Duché est également bon puncheur, aillant déjà réalisé de beaux numéros lors des classiques ardennaises. Cette année encore, Andy Schleck visera le Tour de France. Ce Tour qui lui échappe chaque année, notamment à cause de ses lacunes sur l'exercice chronométré. Même si le parcours ne lui est pas favorable avec de nombreux kilomètres de contre-la-montre, il compte bien prendre du champs en montagne et limiter lors des contre-la-montre. Il sera également ambitieux lors des classiques ardennaises, un point de passage important pour lui dans sa préparation au Tour. Il souhaite y faire une belle performance, en compagnie de son frère Fränk, qui d'ailleurs partagent les mêmes objectifs.





CANCELLARA Fabian, Flandrien - Rouleur, 31 ans
Coureur chez RadioShack - Nissan - Trek depuis 2011

  • Fabian Cancellara est très certainement l'un des coureurs cyclistes les plus renommés. En effet, le Suisse est reconnu pour ses talents de rouleur mais également pour celui qu'il possède sur les pavés. C'est l'un des flandriens les plus redoutables avec Tom Boonen. Cette année, Spartacus veut de nouveau briller sur les classiques flandriennes avec des victoires sur le Tour des Flandres et Paris - Roubaix en point de mire. Il jouera également un rôle clé sur des classiques comme Milan - San Remo, où il pourrait jouer la gagne. Mais le Suisse aura également à cœur d'aider les frères Schleck lors du Tour de France dans leur conquête au maillot jaune. Il voudra d'ailleurs jouer un rôle lors des différents contre-la-montre. En fin de saison, Cancellara a pour objectif principal les championnats du monde. En effet, détrôné cette année par Tony Martin dans l'exercice face au chronomètre, il souhaite remettre les pendules à l'heure et montrer qu'il est toujours le roi de la discipline.





FUGLSANG Jakob, Coureur par étapes, 26 ans
Coureur chez RadioShack - Nissan - Trek depuis 2011

  • Jakob Fuglsang est l'une des pépites montantes du cyclisme danois. Au sein de la Saxo - Bank dès 2009, il s'est intégré parmi les meilleurs coureurs comme Andy Schleck et Fabian Cancellara et est indispensable pour aider ses leaders lors des Grands Tours. Grand ami des frères Schleck, il part avec eux chez Leopard - Trek et obtient un rôle de leader sur certaines courses. Obtenant de bons résultats, Jakob devient vite une valeur montante de son pays et commence à trouver un rôle important au niveau mondial. Cette saison, le Danois disputera sa première saison en tant que véritable leader et aura donc sa chance sur une plus grande variété de courses. Il sera notamment à la tête de l'équipe pour le Giro où il compte bien jouer le classement général, mais aussi sur la Vuelta. C'est sans aucun doute que Fuglsang va montrer les couleurs de la RadioShack - Nissan - Trek au plus haut niveau mondial.



.Détails du récit

  • Edition de PCM : 2012
  • Database : PCMFrance_V7fix_2011champ
  • Mode de difficulté : Difficile

____________________________________________________________________________________________________


Ligue de Simulation Arrow Manager du Team Sky

Galerie Graph' Arrow The KWIATO'S Room

Récit PCM Arrow ['18] Inside the Team Sky







Dernière édition par Kwiato le Dim 6 Mai 2018 - 16:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kwiato

avatar

Messages : 15843
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 18
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals   Jeu 3 Mai 2018 - 16:34

.Palmarès


____________________________________________________________________________________________________


Ligue de Simulation Arrow Manager du Team Sky

Galerie Graph' Arrow The KWIATO'S Room

Récit PCM Arrow ['18] Inside the Team Sky





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
provelo

avatar

Messages : 4910
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 14
Localisation : sur L'île PCM Village

MessageSujet: Re: [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals   Jeu 3 Mai 2018 - 19:18

Ce récit :bave: :bave: :bave: :bave:

Vivement la suite Surprised c'est merveilleux :bave: +1 Vénération Cool bounce

____________________________________________________________________________________________________
Toujours possible de s'inscrire à mon nouveau récit :

Sur une autre planète...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kwiato

avatar

Messages : 15843
Date d'inscription : 01/04/2016
Age : 18
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals   Dim 6 Mai 2018 - 16:24


Début de saison oblige, les plus grandes et prestigieuses équipes du circuit World Tour se donnent rendez-vous en terres australes pour le départ du Tour Down Under mais surtout le début d'une nouvelle saison cycliste. C'est l'opportunité pour les nouvelles équipes et les nouvelles recrues pour prendre leurs marques au sein du peloton. Cependant, les meilleurs éléments de certaines équipes ne sont point présents, leurs objectifs étant plus ou moins éloignés de cette course et préférant reprendre la compétition plus tard dans l'année. L'année passée, Cameron Meyer avait remporter le classement général devant son compatriote Matthew Goss. Cette année, C.Meyer (OGE) revient avec l'envie de conserver son titre. Mais, la concurrence est bien présente ici en Australie. En effet, nombreux sont les coureurs à pouvoir espérer ramener le maillot de leader chez soi. On pense notamment à A.Vinokourov (AST), V. Kiryienka (MOV), LL.Sanchez (RAB), S.Spilak (KAT) ou encore L.Gerdemann (RNT). Tant de beaux noms présents et qui se livreront une bataille sans merci. Au niveau des sprinteurs, le plateau est plutôt relevé avec D.Appollonio (SKY), J.Hunt (SKY), G.Henderson (LTB) et JJ.Rojas (MOV) pour ne citer qu'eux. Qui remportera le premier tour World Tour de la saison ? Qui sera le premier à lever les bras en World Tour ? Qui succédera à Cameron Meyer ?

Composition : Linus GERDEMANN (L); Giacomo NIZZOLO; Yaroslav POPOVYCH; Gregory RAST; Hayden ROULSTON; Jens VOIGT; Robert WAGNER (S)

UCI World Tour | Etape 1 | Prospect - Clare | 149.4 kilomètres

Nous y voici : le lancement de cette nouvelle saison cycliste avec la première étape du Tour Down Under. Et nombreux sont les coureurs a vouloir briller sur cette étape. On retrouve parmi les plus cités au départ Appollonio (SKY); Hunt (SKY) et Boeckmans (VCD). Dès le départ, quelques coureurs tentent de s'échapper à l'image de Elmiger (ALM). Mais ce n'est qu'après une trentaine de kilomètres parcourus que se forme la bonne échappée : Maes (OPQ); Tjallingi (RAB); Ignatiev (KAT) et Righi (LAM). Quatre hommes qui prennent les devants et espèrent aller le plus loin possible. Si Maes (OPQ) ne laisse aucune chance à ses compagnons d'échappée lors des deux sprints intermédiaires, il est néanmoins battu par Ignatiev (KAT) lors du seul grand prix de la montagne répertorié. L'entente semble bonne mais le peloton n'est pas décidé à laisser filer la victoire d'étape. Il reprend les fuyards à 25 kilomètres de la ligne. Les différents trains de sprinteurs se mettent alors en place et l'allure devient de plus en plus folle. Un tempo de plus en plus rapide qui fait mal aux jambes de certaines individualités dans le long faux-plat montant précédant l'arrivée. La formation Sky mène le peloton avec une allure très élevée afin de ne pas favoriser la récupération lors de la petite descente juste avant la ligne droite finale. Appolonio (SKY) est parfaitement emmené et enrhume ses adversaires en remportant cette première étape avec une facilité assez impressionnante. Certains ont eu du mal comme Boeckmans (VCD) ainsi que Wagner (RNT) avec ce rythme élevé dans la bosse et n'ont pu aller frotter plus.


Classement de l'étape :

1. D.Appollonio (SKY) | en 3h28'06"
2. G.Henderson (LTB) | à 0"
3. JJ.Rojas Gil (MOV) | à 0"
9. R.Wagner (RNT) | à 0"


Etape 2 | Loberthal - Stirling | 144.9 kilomètres

Au lendemain d'une victoire sans contestation possible de D.Appollonio (SKY), le Tour Down Under prend un peu de hauteur avec le circuit final difficile autour de Stirling, qui devrait voir les acteurs de la veille plus en difficultés. L'échappée matinale a du mal à sortir en début de course car les Sky veulent passer en tête le premier sprint intermédiaire pour favoriser la prise de points et de bonifications du maillot jaune, ce qui sera chose faite. Aussitôt franchit, trois hommes décident de fausser compagnie au peloton. On retrouve Tosatto (STB); Fofonov (AST) et Ratto (LIQ). Le sociétaire de la Liquigas - Cannondale franchit d'ailleurs en tête du second sprint intermédiaire et de l'unique grand prix de la montagne. Le peloton embraye alors et l'écart diminue à vue d’œil mettant à néant les chances de succès pour les échappés. Ils seront d'ailleurs repris assez tôt, à un peu moins de 50 kilomètres du but. Pendant une trentaine de kilomètres, les coureurs au sein du peloton se replacent mais le rythme n'est pas très soutenu. C'est à 12 kilomètres de Stirling que Voigt (RNT) décide de passer à l'offensive. Le coureur allemand prend du champs et arrive vite à la trentaine de secondes d'avance. Derrière, Txurruka (EUS) tente de le rejoindre, mais est suivi par Gerdemann (RNT). Le peloton reprend le duo et revient à dix secondes du sociétaire de la RadioShack - Nissan alors qu'il reste seulement trois kilomètres. Kiryienka (MOV) semble sûr de sa force et emmène le groupe sous la flamme rouge, venant de reprendre l'attaquant. Le Biélorusse lance son sprint et personne n'est en mesure de lui contester la gagne. Aucun écart n'est fait et Appollonio (SKY) conserve donc sa tunique orange de leader.


Classement de l'étape :

1. V.Kiryienka (MOV) | en 3h42'01"
2. C.Meyer (OGE) | à 0"
3. J.Roy (FDJ) | à 0"
5. Y.Popovych (RNT) | à 0"


Etape 3 | Unley - Victor Harbor | 134.5 kilomètres

Si l'étape de la veille a été plutôt usante pour les organismes, celle d'aujourd'hui devrait favoriser davantage les sprinteurs et la récupération des favoris sans pour autant se relâcher. On retrouve les mêmes favoris cités par les bookmakers et ils devront sans aucun doute se retrouver dans les premiers au final. Aujourd'hui, l'échappée se constitue rapidement et est composée de cinq unités : le champion d'Irlande Brammeier (OPQ); Roberts (STB); Longo Borghini (LIQ); Txurruka (EUS) et Isaychev (KAT). Cinq hommes qui se disputent les différents sprints, où les secondes et les bonifications sont associées à des primes. C'est Txurruka (EUS) qui passe en tête lors du premier sprint alors que Brammeier (OPQ) vient chercher les différentes récompenses données lors du second. Du côté grimpeur, un seul grand prix est répertorié sur le parcours du jour. Longo Borghini (LIQ) est le plus fort dans cette bosse et remporte largement les gains. Côté poursuivants, le peloton commence à mettre en route et reprend secondes après secondes les échappés. Comme lors de la première étape, la formation britannique Sky prend la poursuite à son compte et roule à vive allure. A 5 kilomètres du but, un petit mur fait face aux coureurs du Tour Down Under. L'allure est élevée et les organismes semblent souffrir pour rester à leurs places. Appollonio (SKY) semble sûr de sa force et laisse l'équipe Lotto - Belisol faire le travail. Henderson (LTB) lance alors son effort. Le maillot orange remonte à une vitesse impressionnante mais bute à la hauteur du pédalier de l'ancien coureur de sa formation. Fernandez (GRS) est pris de court et ne peut remonter davantage. L'étape se joue pour peu mais c'est belle et bien Henderson (LTB) qui l'emporte devant le leader du général.


Classement de l'étape :

1. G.Henderson (LTB) | en 3h14'16"
2. D.Appollonio (SKY) | à 0"
3. K.Fernandez (GRS) | à 0"
11. R.Wagner (RNT) | à 0"


Etape 4 | Norwood - Tanunda | 130.0 kilomètres

Boeckmans (VCD); Appollonio (SKY) ou encore Fernandez (GRS) : voici les noms qui ressortent des bouches avant le départ de cette quatrième étape de la première épreuve World Tour de la saison. Cependant, Boeckmans (VCD) semble un peu limite au vue de ses récentes performances lors des dernières étapes. Le leader de la course semble donc une nouvelle fois l'ultra favori avec ce qu'il a démontré lors des sprints réalisés. Mais attention, le grand prix de montagne situé à 22 kilomètres de la ligne pourrait avoir un rôle crucial pour une attaque ou une accélération permettant de lâcher certains candidats à la victoire d'étape. En attendant, l'échappée matinale se forme et l'on y retrouve Elmiger (ALM); Tjallingi (RAB); Kuschynski (KAT) le champion de Biélorussie; Perez Urtasun (EUS) et Schär (BMC). Ce dernier est d'ailleurs remuant aux différents sprints jugés le long du tracé. Cependant, Elmiger (ALM) vient lui chiper le premier sprint intermédiaire alors que c'est le champion de Biélorussie qui l'emporte sur le second. Les coureurs continuent leur bout de chemin avant d'arriver au pied de la dernière difficulté. Les échappés n'ont plus qu'une seule minute d'avance sur le peloton. Tjallingi (RAB) en profite pour prendre le maximum de points au sommet, moment où la jonction est faite. A la bascule, un coureur surgit de nul part et surprend le peloton. Il s'agit de Voigt (RNT), placé au général et qui tente de reprendre du temps et pourquoi pas viser l'étape. Le baroudeur allemand prend vite la minute d'avance avant de voir la Sky embrayer. Celle-ci réduit l'écart sous les 30 secondes sous la banderole indiquant les 10 derniers kilomètres. Tout semble alors fini pour le coureur allemand mais c'est sans compter son dévouement sans limite. Voigt (RNT) conserve un avantage d'une vingtaine de secondes au deux derniers kilomètres. Appollonio (SKY) est obligé de lancer son sprint si il souhaite remporter une nouvelle étape. L'Italien reprend le sociétaire de la RadioShack - Nissan aux 500 mètres et le laisse sur place. Il s'adjuge une nouvelle étape et montre qu'il est costaud en ce début de saison sous le soleil.


Classement de l'étape :

1. D.Appollonio (SKY) | en 3h13'40"
2. S.Hinault (ALM) | à 0"
3. K.Fernandez (GRS) | à 0"
7. R.Wagner (RNT) | à 0"


Etape 5 | McClaren Vale - Old Willunga Hill | 151.2 kilomètres

Nous y voilà, l'étape reine de ce Tour Down Under est arrivée ! En effet, les coureurs devront aujourd'hui grimper à deux reprises l'ascension de Willunga Hill, et devrait créer des écarts afin de déterminer le vainqueur de l'édition 2012 de ce tour. Le public ne s'y trompe d'ailleurs pas en citant des coureurs comme LL.Sanchez (RAB); Vinokourov (AST) ou encore Kiryienka (MOV) le vainqueur de la première étape accidentée. Très vite, une échappée se forme avec Longo Borghini (LIQ) déjà présent à l'avant lors de ce tour; Navardauskas (GRS) champion national sur route; Petrov (AST); Vinther (STB) et Righi (LAM). Avant d'attaquer la fameuse montée de Willunga, les coureurs doivent effectuer plusieurs tours d'un circuit jugé autour de la montée. Navardauskas (GRS) décide d'ailleurs de disputer les deux sprints intermédiaires afin de ramener quelques points mais surtout un peu d'argent pour sa formation. Dès le pied de la difficulté, le peloton accélère et beaucoup de coureurs s'écartent. L'échappée réussit à franchir la première ascension en tête et c'est une nouvelle fois Navardauskas (GRS) qui passe en premier. Le peloton rejoint les hommes de tête dans la descente. Une descente fatale à Voigt (RNT) car ce dernier chute, il reste alors 12 kilomètres et sa formation sait déjà qu'elle devra compter sur Gerdemann (RNT) pour espérer briller. Ce dernier décide d'ailleurs de faire rouler Popovych (RNT) au pied de l'ultime montée. L'Ukrainien s'écarte à 1.5 kilomètres de la ligne, laissant son leader avec les favoris. Cependant, la montée s'effectue à une allure très soutenue avec l'accélération de Kiryienka (MOV). Gerdemann (RNT), encore trop juste physiquement, ne peut que limiter les dégâts et voit les quelques favoris prendre quelques longueurs d'avance. Devant, le Biélorusse est extrêmement fort et règle son groupe au sprint. Seul Roy (FDJ) a réussi à finir dans le même temps. Le vainqueur du jour en profite pour faire coup double en prenant la tête du général à la veille de l'arrivée finale. Sauf pépins mécaniques ou abandon, le coureur devrait remporter cette édition 2012 du Tour Down Under.


Classement de l'étape :

1. V.Kiryienka (MOV) | en 3h39'18"
2. J.Roy (FDJ) | à 0"
3. A.Vinokourov (AST) | à 12"
10. L.Gerdemann (RNT) | à 37"


Etape 6 | Adelaïde - Adelaïde | 90.4 kilomètres

Une course en circuit, voilà comment l'on pourrait résumer le tracé de cette sixième et dernière étape de ce Tour Down Under 2012. On devrait assister, sauf scénario étonnant, à un sprint massif où les différents acteurs des sprints de ces derniers jours se joueront le gain de l'étape. Du côté du classement général, sauf incident, Kiryienka (MOV) devrait remporter cette première course par étapes de la saison, possédant un avantage de 10 secondes sur son dauphin. A peine le baissé de drapeau, sept hommes partent à l'avant de la course : Voigt (RNT) à l'initiative de cette échappée; Clement (RAB); Perez Urtasun (EUS); Ratto (LIQ); Tosatto (STB); Isaychev (KAT) et Minard (ALM) arrivé un peu plus tardivement. Tous les sprints présents tout du long du circuit sont remportés par Ratto (LIQ). Très vite, le peloton revient sous la barre symbolique de la minute d'avance alors qu'il reste 20 kilomètres. Un duo s'extirpe alors. Il s'agit de Clement (RAB) et Voigt (RNT), mais très vite, le Néerlandais ne passe plus avec l'Allemand et le duo est condamné. Les trains se mettent en place, ayant repris les fuyards à 7 kilomètres de la ligne. Wagner (RNT), le champion d'Allemagne, est bien emmené et semble en mesure de résister aux meilleurs. Mais, un équipier de Fernandez (GRS) le gène au démarrage de son sprint. L'Allemand n'est pas le seul à être gêné puisqu'il y a aussi Fernandez (GRS) ! Devant, Appollonio (SKY) est une nouvelle fois le plus fort et l'emporte largement une nouvelle fois, il aura été sans contestation le meilleur sprinteur de cette édition. Kiryienka (MOV), lui, remporte le classement général de la course et est donc en tête du classement World Tour pour l'instant.


Classement de l'étape :

1. D.Appollonio (SKY) | en 2h02'40"
2. G.Henderson (LTB) | à 0"
3. K.Boeckmans (VCD) | à 0"
8. R.Wagner (RNT) | à 0"


Classement Général :

1. V.Kiryienka (MOV) | en 3h39'18"
2. J.Roy (FDJ) | à 10"
3. C.Meyer (OGE) | à 26"
4. A.Vinokourov (AST) | à 28"
5. D.Appollonio (SKY) | à 30"
10. L.Gerdemann (RNT) | à 57"


Classements Annexes :

Classement par points : D.Appollonio (SKY) | avec 36 points
Classement du meilleur grimpeur : D.Ratto (LIQ) | avec 48 points
Classement du meilleur jeune : C.Meyer (OGE) | en 19h20'07"
Classement de la meilleure équipe : Movistar | en 58h01'04"

____________________________________________________________________________________________________


Ligue de Simulation Arrow Manager du Team Sky

Galerie Graph' Arrow The KWIATO'S Room

Récit PCM Arrow ['18] Inside the Team Sky





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
provelo

avatar

Messages : 4910
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 14
Localisation : sur L'île PCM Village

MessageSujet: Re: [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals   Dim 6 Mai 2018 - 19:22

Sur ce Tour Down Under, tu n'avais pas une équipe assez forte mais tu as tenté au moins :/

Kiryienka et Appollonio ont clairement dominé.

Sinon, c'est bien récité, j'ai adoré +1 Continue comme ça +1 +1

____________________________________________________________________________________________________
Toujours possible de s'inscrire à mon nouveau récit :

Sur une autre planète...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PCM'12] RadioShack - Nissan - New year, new team, but same goals
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Les "Team Trophée" à Neerpelt
» Landbouwkrediet Cycling Team
» Team Thuringer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Antiquaires :: Récits terminés :: Récits terminés PCM-
Sauter vers: