AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur PCM Village, venez profiter du forum et du chat !
Derniers sujets
» Les anniversaires des Villageois
Hier à 23:26 par Thecubs

» FDJ [Tour d'Italie]
Hier à 14:30 par Cheng Ji

» Amgen Tour of California 2017
Hier à 14:12 par LoveSport

» The KWIATO'S Room | Recap P.1
Hier à 11:05 par Petersagan22

» Récit PCM 2017 Pro Cyclist: on le fait ensemble !!!
Sam 16 Déc 2017 - 21:13 par Cheng Ji

» Maillots 2018
Sam 16 Déc 2017 - 16:38 par Eber

» Info / News
Sam 16 Déc 2017 - 16:36 par Eber

» www.teamsunweb.de
Ven 15 Déc 2017 - 21:22 par LoveSport

» Cyclo-cross
Ven 15 Déc 2017 - 21:02 par provelo

Sondage
Quel grand tour avez-vous préféré en 2017 ?
Giro
53%
 53% [ 20 ]
Tour
18%
 18% [ 7 ]
Vuelta
29%
 29% [ 11 ]
Total des votes : 38
Meilleurs posteurs
anthomenchov
 
Cheng Ji
 
betancur214
 
Jésus de Nazareth
 
Pierre80500
 
LeSuisse
 
Kwiato
 
Eber
 
Joaquim59
 
ContaShack
 

Partagez | 
 

 [Fanfic] « Je ne suis jamais parti »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
4895

avatar

Messages : 4550
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 22
Localisation : 29

MessageSujet: [Fanfic] « Je ne suis jamais parti »   Mar 12 Avr 2016 - 14:52


« Je ne suis jamais parti »





Juillet 2018, alors qu’il avait annoncé ne pas prolonger son bail au sein du prestigieux Galatasaray, Lukas Podolski annonce sur son compte Twitter son retour à la maison, celle du FC Köln, celle qui l’a vu naître, celle qui l’a vue grandir et celle qui le verra mourir.


Ce jour-là, les rues de Cologne sont aussi bondées et festives qu’en période de Carnaval, pour cause, l’enfant du pays revient chez lui et cette fois son club de cœur ne déboursera pas un seul centime (lors du retour de Lukas Podolski en 2009-2010, le FC Köln avait lancé une phase de crowdfunding afin de payer les 10M € réclamés par le Bayern Munich). Pour la seconde fois, celui que l’on a surnommé « Prinz Poldi » revient chez les Boucs de Cologne pour y finir une carrière auréolée d’un titre de champion du monde dans le pays du football (Brésil 2014) et d’un titre de champion d’Europe où il inscrivit le but victorieux en final marquant ainsi la fin de la génération dorée que Jürgen Klinsmann nous avait fait découvrir lors de la Coupe du Monde 2006.



Alors que Schildergasse (équivalent des Champs Elysées en Allemagne) s’est paré de rouge et blanc et commença à fêter le retour de l’enfant prodige en remettant en stocks bons nombres de produit dérivés à l’effigie de celui qui fut le « Prince du football allemand », maillots, posters, porte-clés, peluche, affaires scolaires,… tout y passait, la venue de Lukas Podolski permettait de façon originale de commencer les préparatifs du Carnaval qui ne début pourtant que dans quatre mois. Mais ce jour-là est un jour de fête, celui qui mit dans l’ombre ces deux extra-terrestres que sont Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, le temps d’une Coupe du Monde revint à Cologne, pour la plus grande ville de Rhénanie-du-Nord, c’est un jour de fête nationale car Jésus est de retour, et quoi de plus normal que de présenter le prophète dans le plus beau monument de la ville, sa cathédrale ? Car oui, Lukas Podolski est la Bandiera comme le dirait nos amis italiens de ce FC Cologne des années 2000, un club qui dans son histoire a vu des Johannes Löhr, Harald Schumacher, Bodo Illgner ou encore Dieter Müller défendre brillamment l’emblème des Geißböcke (les boucs). Alors certes, Podolski n’a peut-être rien remporté avec Cologne, mais son attachement au club vaut bien tous les trophées du monde.



Mais alors, d’où vient cet attachement du joueur à un club qui depuis 2000, ne gagne que le titre de 2. Bundesliga ? Probablement de ses origines polonaises et plus globalement du bloc de l’Est où les individus étaient très attachés à leur patrie, d’ailleurs, ce n’est pas un hasard si en 2006, lors du Mondial allemand, l’association de l’attaque de la Manschaft était le duo Podolski – Klose (tous deux originaires de Pologne), car cette doublette a toujours su servir son pays et bien souvent de façon plus forte que leur employeur. Et Cologne justement, c’est la patrie de Lukas Podolski, une patrie qui l’a vu débarqué en 1995 et où il a fait ses débuts chez les professionnels.


La semaine passe, arrive alors le « Jour J », Schildergasse est en rupture de stocks, toutes les babioles à l’image de Prinz Poldi se sont écoulées en des temps records. C’est alors le jour de la présentation du joueur aux médias et donc aux supporters. La cathédrale est vêtue de rouge et blanc et la sono passe le son du seigneur : .

Alors que les fans scandent des « Poldi, Poldi, Poldi ! » a tout va, l’allemand prit un micro et déclara, ce qui sera ses seuls mots avant qu’il n’aille prendre des photos avec le peuple colonais et signer des autographes : « Je ne suis jamais parti ». Preuve en est que Jésus a ressuscité 3 fois.
Spoiler:
 

____________________________________________________________________________________________________
Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedelapetitereine.com/
 
[Fanfic] « Je ne suis jamais parti »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis tombé pour elle... ♦ [ Candice & Tyler ]
» La fic' dont VOUS êtes le héros
» Luce & William } J'y suis jamais allé... Balade sur la Lagune.
» Aider un humain ... Je ne suis jamais tombé si bas ! [ PV : Eaque ]
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Vélodrome :: Les autres sports :: Football-
Sauter vers: